Clap de fin pour le projet controversé de transformation de la Gare du Nord

La SNCF a annoncé mardi soir qu'elle renonçait finalement au gigantesque et controversé projet de la gare du Nord à Paris mettant en avant des "dérives insupportables", notamment en matière de coût. Les associations de riverains se félicitent de cette décision mais restent vigilantes.

La décision de l'abandon définitif du projet est tombée mardi soir via un communiqué de la filiale de la SNCF, Gares & Connexions, chargée des gares. "Compte-tenu des dérives insupportables par rapport aux engagements contractuels", la SNCF "ne peut que constater la défaillance grave de son concessionnaire et prononcer sa déchéance", est-il indiqué dans le communiqué.

Après l'abandon du projet avec Ceetrus, SNCF Gares & Connexions promet désormais "une adaptation rapide de la Gare du Nord aux enjeux" de la Coupe du monde de rugby en 2023 et des jeux Olympiques de 2024. Elle s'engage également à "la conception d'un nouveau projet de transformation (...) élaboré en concertation étroite avec les acteurs publics concernés".

"Satisfaits mais vigilants"

Depuis des années les associations de riverains pointaient du doigt un projet pharaonique et peu adapté aux attentes des nombreux voyageurs qui empruntent chaque jour la gare du Nord. La décision de l'abandon de ce projet est pour eux une bonne nouvelle.

"Nous sommes satisfait que la SNCF ait décidé d’abandonner la construction dans la gare du Nord d’un centre commercial avec le groupe Auchan", explique Serge Rémy, le président de l’association "Retrouvons le Nord de la gare du Nord" (RL2GN). "Finalement le bon sens a permis de stopper cette folie", se réjouit-il.

L'association RL2GN souhaite qu'un dialogue soit engagé avec tous les acteurs du projet. "Le temps des petits accords secrets et les décisions imposées est terminé", poursuit Serge Rémy. Le collectif et d'autres associations veulent qu'une conférence de consensus soit organisée. "Les associations, riverains et usagers des transports doivent être entendus et devenir les acteurs engagés pour la rénovation de la gare du Nord", conclue-t-il.

Même bilan pour cette association des riverains du nord-est parisien qui était opposé au projet de la gare du Nord. Sur leur blog, "l'Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est" (ASA PN) a publié ce mardi, un billet où elle appelle à rester vigilant sur les nouveaux projets de transformation de la gare du Nord

Un projet de rénovation qui semble de nouveau sur les rails, ce mercredi matin, le gouvernement a demandé à la SNCF de préparer un autre projet d' un coût moindre, plus proche du budget initial, c’est-à-dire autour de 50 millions d'euros.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports