Confinement : entre des rues de plus en plus désertes et des files d’attente, Paris face au coronavirus

Alors que de nombreux Parisiens s’étaient réunis dans les parcs et sur les marchés dimanche, les rues semblent de plus en plus désertes ce lundi dans la capitale. Devant certains magasins alimentaires, toujours ouverts, on observe parfois des files d'attente.

Du monde devant certains magasins à Paris ce lundi matin, pour faire ses courses : ici une file d'attente devant un Monoprix, rue de Belleville (19e arrondissement).
Du monde devant certains magasins à Paris ce lundi matin, pour faire ses courses : ici une file d'attente devant un Monoprix, rue de Belleville (19e arrondissement). © E. Hunzinger / France 3 PIDF
La capitale devrait être de plus en plus désertée ces prochains jours. Alors que les Français étaient appelés aux urnes dimanche, le premier tour des élections municipales ayant été maintenu, les rues parisiennes sont plus calmes ce lundi.

« Voilà Paris ! Même les Galeries Lafayette sont fermées. Quelle tristesse… », commente un internaute sur Twitter, en train de filmer le boulevard Haussmann déserté. Même tendance dans le métro. Si les Parisiens contraints de se déplacer vers leur lieu de travail étaient présents dans les rames de la RATP ce matin, les quais sont de plus en plus déserts.

Des files d'attente devant les commerces alimentaires

Du côté des magasins alimentaires, toujours ouverts contrairement à la majorité des commerces, des files d'attente s'étendent parfois devant les supérettes. Des scènes qui rappellent la situation en Italie il y a quelques semaines : certaines enseignes (ici ou , dans le 19e arrondissement, par exemple) font rentrer les clients au compte-goutte, face à l’affluence.

Dimanche encore, la foule présente dans les parcs

La donne semble donc bien avoir changé depuis la veille. Dimanche, alors même que le gouvernement appelait les Français à « rester chez eux » et avait déjà pris un arrêté samedi soir pour la fermeture des commerces « à l’exception de ceux présentant un caractère indispensable comme les commerces alimentaires, pharmacies, banques, stations-service ou de distribution de la presse », certains sites parisiens restaient encore largement fréquentés. Une journée presque normale, selon certaines images diffusées sur les réseaux sociaux. La foule s’était notamment retrouvée dans les parcs aux Buttes-Chaumont ou au Jardin du Luxembourg. Autres exemples : les places, les berges de Seine, les canaux parisiens, ou encore le marché d'Aligre, dans le 11e arrondissement. Ce lundi, les mesures sanitaires semblent donc être de plus en plus respectées dans la capitale. Reste maintenant à savoir vers quel degré et surtout quelle durée de confinement Paris se dirige.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société économie social