• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Contre les files d’attente, le festival We Love Green lance des urinoirs pour femmes

L’attente pour accéder aux toilettes peut devenir un problème de taille pour les festivalières (illustration ; image : festival Exit en Serbie, 2011). / © ANDREJ ISAKOVIC / AFP
L’attente pour accéder aux toilettes peut devenir un problème de taille pour les festivalières (illustration ; image : festival Exit en Serbie, 2011). / © ANDREJ ISAKOVIC / AFP

En festival, uriner peut demander en moyenne 30 fois plus de temps d’attente pour les femmes. Un vrai problème d’organisation et d’égalité, contre lequel We Love Green veut lutter. Ce weekend au bois de Vincennes, des pissotières féminines feront leur apparition au coin WC.

Par France 3 Paris IDF

Si les interminables queues devant les toilettes représentent un problème pratique récurrent pour les festivaliers, l’attente est la plupart du temps bien plus longue du côté des festivalières. We Love Green, qui s’apprête à accueillir plusieurs dizaines de milliers de spectateurs ce weekend au bois de Vincennes, tente cette année une innovation.

Comme le racontent nos confrères de 20 Minutes, le festival parisien va mettre en place samedi et dimanche une trentaine de toilettes un peu particulières : des urinoirs conçus spécialement pour les femmes. L’installation représente un investissement de 10 000 euros.

Un urinoir à l’abri des regards indiscrets, adapté aux femmes

Comme pour sa version masculine, la pissotière féminine est installée en plein air. Sa spécificité : en plus d'une forme et d'une hauteur adaptées, elle permet aux usagères de rester à l’abri des regards indiscrets, le tout en occasionnant bien moins d’attente qu’un WC portatif fermé. Pratique pour éviter de rater la moitié d’un concert.Nathalie des Isnards, dont la startup madamePee a été sélectionnée pour proposer plusieurs modèles d’urinoirs, juge qu’il s’agit d’une question d’égalité entre hommes et femmes : « Quelque chose d’aussi évident et important que d’aller aux toilettes dehors quand on est une femme a complètement été occulté ».

À We Love Green, festival connu pour mettre en avant une image « verte », les pissotières féminines suivront aussi une logique écolo : le papier et ​l’urine sont censés être recyclés, et le dispositif doit favoriser des économies en eau et en produits chimiques.

Sur le même sujet

Jacques Chirac et les agriculteurs

Les + Lus