Coupe du Monde de football : 5 000 policiers et gendarmes mobilisés à Paris

5.000 policiers et gendarmes seront mobilisés à Paris et en région parisienne ce mercredi soir pour encadrer les célébrations en marge de la demi-finale de la Coupe du Monde de football France-Maroc.

Ce mercredi, 5 000 policiers et gendarmes seront déployés dans la capitale pour encadrer les célébrations en marge du match France-Maroc, demie-finale de la Coupe du Monde de football. La préfecture de Police précise que les Champs-Elysées ne seront pas fermées à la circulation. 

Plusieurs portes d'accès à Paris fermées 

Plusieurs portes d'accès à Paris seront fermées à compter de 22h. Cela concerne les portes de la Muette, Maillot, des Ternes, la porte Dauphine et Champerret. Ces mêmes portes avaient déjà été fermées samedi lors des quarts de finales.

Un dispositif de sécurité plus important que la normale sera mis en place dans plusieurs stations de métro et de RER. Il s'agira de stations de la ligne 1 et du RER A habituellement empruntées pour rejoindre les Champs-Elysées. Voici l'ensemble des stations concernées. 

En amont de la rencontre, il a été demandé aux préfets d'organiser "des opérations de visites des parties communes (caves, toits d'immeubles, locaux à ordures susceptibles de dissimuler mortiers d'artifice, pétards ou objets dangereux), en particulier dans les quartiers ayant connu des incidents", samedi dernier.

Ce jour, à Paris, 20.000 personnes s'étaient rassemblées sur les Champs-Elysées pour fêter la qualification du Maroc, puis celle de la France. Il y avait eu 108 interpellations durant la soirée.  

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité