Croix gammées taguées dans le 17ème arrondissement de Paris : neuf personnes présentées à un juge

Les neuf hommes sont présentés devant un juge d'instruction ce mardi en vue de leurs mises en examen. Ils sont soupçonnés d'avoir tagué au sol des croix gammées dans le 17ème arrondissement de la capitale samedi dernier. Parmi eux, sept sont fichées S d'ultradroite selon une source policière.

Au total, treize personnes sont dans le collimateur de la justice, mais seules 9 personnes sont présentées au magistrat ce mardi : "Les individus non présentés ce jour (mardi) au juge d'instruction pourront être convoqués ultérieurement par ce magistrat", a précisé le parquet, au sujet des quatre autres personnes dont la garde à vue s'est achevée avec une remise en liberté sans poursuites à ce stade.

Des croix gammées au sol 

Elles sont soupçonnées d'avoir tagué des croix gammées au sol, dans le XVIIe arrondissement de la capitale, à hauteur de l'ancienne ceinture de chemin de fer en contrebas de la place Wagram samedi dernier. Appelés par des riverains, plusieurs équipages de police avaient contrôlé ces 13 personnes présentes qui avaient sur elles des traces de la peinture fraîche étalée au sol, selon la même source. Parmi les quatre ou cinq gros tags constatés : des croix gammées ou l'inscription "KOB", en référence au groupe de supporters ultras du Paris Saint-Germain, Kop of Boulogne, avec la lettre O en croix celtique.

L'information judiciaire est ouverte notamment pour participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destructions ou dégradations de biens, Ils sont aussi soupçonnés de dégradation ou détérioration légère d'un bien par inscription, signe ou dessin, commise en réunion o apologie de crime contre l'humanité et de crime de guerre.

Cette affaire intervient dans un contexte où les actes antisémites sont en hausse en France depuis l'attaque du Hamas sur le sol israélien le 7 octobre dernier. Début novembre, le 17ème arrondissement avait déjà connu de pareils actes lorsque des croix gammées avaient été dessinées sur la devanture d'une professionnelle de santé et le mur d'un immeuble.            

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité