• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Du ventre de Paris au centre commercial, depuis 40 ans le Forum des Halles anime le centre de la capitale

La Canopée des Halles et l'église Saint-Eustache, à Paris. / © EPA/MAXPPP
La Canopée des Halles et l'église Saint-Eustache, à Paris. / © EPA/MAXPPP

Le Forum des Halles fête ses 40 ans aujourd’hui. Le 4 septembre 1979, le maire de Paris Jacques Chirac inaugurait ce qui allait devenir l’une des places commerciales les plus prisées de la capitale. Un projet qui aura mis plus de 10 ans à être finalisé après de nombreux rebondissements.

Par France 3 IDF / EB

Pendant plusieurs siècles les Halles abritait "le ventre de Paris". Au milieu du XIXe siècle, douze pavillons sont construits par Victor Baltard sur l'emplacement des Halles de Paris. Le marché central de vente en gros est déplacé à Rungis à la fin des années 1960 et les pavillons Baltard sont détruits, laissant un « trou » au centre de Paris durant quelques années. Le Forum est alors construit puis inauguré le 4 septembre 1979 par le président Jacques Chirac, au-dessus du principal nœud de RER et de métro de Paris. Dans les années 2010, le site est totalement repensé et rénové, avec comme principale innovation architecturale sa couverture, La Canopée, faite de verre et de métal.

Le Forum des Halles fête ses 40 ans 
 


Pour cause d'insalubrité et en raison de l'expansion croissante du marché, la décision de le transférer en périphérie est prise. Le départ du marché de gros des Halles de Paris pour Rungis et La Villette est décidé le 14 mars 1960 par Michel Debré, Premier Ministre. La délocalisation sera effective en 1969.
 

Ce déménagement permet d'envisager une vaste opération d'urbanisme au cœur de la capitale pour redynamiser le centre de la rive droite. Une importante décision est prise : la création d'une véritable ville souterraine liée aux transports en commun et comportant des équipements commerciaux, culturels, sportifs et de loisirs. Cette orientation est confirmée par la décision gouvernementale de réaliser le point central d'interconnexion du Réseau express régional - RER, situé à plus de 20 mètres sous terre.
 

15 ans de travaux

Durant l'été 1971, la démolition des Halles Baltard est rendue nécessaire afin de créer, à ciel ouvert, la gare souterraine du RER. Le vide et l'espace vacant laissé sur la partie ouest du site reçoivent rapidement le surnom de « Trou des Halles ».

Au cinéma, le site sert, en 1973, à la transposition des aventures de Buffalo Bill, du général Custer et des indiens dans Touche pas à la femme blanche interprété par Marcello Mastroianni et Philippe Noiret. On l'aperçoit également dans Les Gaspards, ayant pour thème les grands travaux de cette époque.

En 1976 le projet de réhabilition est validé par le président Valérie Giscard d'Estaing. L'architecte Ricardo Boffil fait partie du groupe de 4 architectes chargés de donner un nouveau visage au quartier des Halles. En 1977, la station RER de Châtelet-Les-Halles est achevée, c'est la plus grande d'Europe.

> Extrait du film "Touche pas à la femme blanche"
 


Rebondissement l'année suivante avec l'abandon du projet Boffil. Jacques Chirac, le maire de Paris, propose un nouvel architecte. En 1979 le forum est inauguré mais le réaménagement du site ne sera terminé qu'en 1985. 190 enseignes s'installent sur 43 000 m2 répartis sur 4 niveaux.

Trente ans après son inauguration, l'image du Forum des Halles est loin d'être positive (trafics de drogue, insécurité, vices de construction…). En 2002, la Ville de Paris décide d’entreprendre la rénovation du quartier des Halles et engage des démarches de concertation publique. L’accent est mis sur la sécurité, la luminosité et le confort des visiteurs.
 


Les architectes français Patrick Berger et Jacques Anziutti remportent le projet du futur "carreau des Halles", avec "la Canopée" de verre qui surhaussera le Forum des Halles. Le 5 avril 2016, la maire de Paris Anne Hidalgo inaugure la "Canopée des Halles", ce toit composé de 18.000 écailles de verre. Un lieu qui abrite 150 commerces, de nouveaux équipements publics (tels que le conservatoire, la médiathèque et le centre culturel). Le chantier aura coûté près d'un milliard d'euros, dont environ 236 millions seulement pour la toiture ondulée de couleur jaunâtre. Les Halles de Paris accueillent chaque année 40 millions de visiteurs.
 

> Le nouveau visage des Halles : le jardin Nelson Mandela, visite à 360°
 

Sur le même sujet

À Bagnolet, même les agents municipaux déversent les déchets dans une décharge sauvage

Les + Lus