Élections législatives 2024. "Je suis convaincu que j'aurai le soutien de la maire de Paris", pour Emmanuel Grégoire, la campagne pour les législatives est lancée

Emmanuel Grégoire, premier adjoint socialiste à la mairie de Paris, a annoncé sa candidature aux élections législatives dans la 7e circonscription de la capitale. Une décision qui pourrait déstabiliser le PS parisien, alors qu'une autre adjointe, Lamia El Aaraje, aurait fait part en interne de son souhait de se présenter dans cette même circonscription.

"L'important c'est de comprendre l'urgence à faire campagne et que cette dissolution est un braquage démocratique", estime Emmanuel Grégoire au micro de France 3 PIDF, après l'annonce de sa candidature aux élections législatives anticipées. Pour le premier adjoint à la mairie de Paris, l'objectif de sa campagne est clair : faire barrage à l'extrême droite.

durée de la vidéo : 00h03mn15s
Entretien avec Emmanuel Grégroire, premier adjoint à la Mairie de Paris et candidat dans la 7e circonscription de Paris ©France3Paris

"Le combat contre le racisme, contre l'antisémitisme, contre les LGBT phobiques, contre les violences faites aux femmes est au cœur de mon engagement politique à l'heure où l'extrême droite est aux portes du pouvoir", argue le premier adjoint.  

Élu municipal du 12e arrondissement, dont la partie ouest est incluse dans la 7e circonscription, Emmanuel Grégoire espère, avec sa candidature, "porter cette voix d'espoir ouverte par le rassemblement de la gauche".

Deux figures du PS pour une circonscription

Dans un message aux membres du bureau fédéral du PS, transmis par des sources de l'Hôtel de Ville à l'AFP, Lamia El Aaraje, adjointe à l'accessibilité, annonce elle aussi avoir "décidé d'être candidate au cœur de Paris face à Clément Beaune et ceux qui ont provoqué le chaos dans le pays", dans la 7e circonscription.

Première secrétaire de la fédération PS de Paris et élue du 20e arrondissement, Mme El Aaraje est l'ex-députée de la 15e circonscription de la capitale. Lors des législatives de 2022, elle y avait été battue par l'Insoumise Danielle Simonnet, investie par la Nupes et qui devrait encore l'être par le nouveau "Front populaire".

Il y a des discussions et je suis convaincu que j'aurai le soutien de la maire de Paris.

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris

M. Grégoire et Mme El Aaraje sont vus comme des candidats potentiels à la succession de Mme Hidalgo en 2026. Les relations entre le premier adjoint et la maire se sont tendu ces derniers mois, cette dernière maintenant le suspense sur une éventuelle candidature à un troisième mandat.

Mais pour le premier adjoint, le soutien de la maire de Paris ne fait aucun doute : "Il y a des discussions et je suis convaincu que j'aurai le soutien de la maire de Paris. Parce que je suis son premier adjoint depuis six ans et c'est la logique politique et de fidélité qui nous unit", précise-t-il au micro de France 3 Paris. 

Face à eux, Clément Beaune 

"La gestion de Paris par Anne Hidalgo est tellement exemplaire que deux élus de son équipe se disputent une place contre moi aux élections législatives. Et dans un accord avec La France Insoumise ?", a raillé sur X Clément Beaune, qui a lui été officiellement investi par Renaissance dans la 7e circonscription.

Mme Hidalgo et Mme El Aaraje ont régulièrement dit leur opposition à un accord à gauche avec LFI, une position majoritaire au sein du PS parisien.

"Moi, je ne fais pas de tourisme électoral", a asséné M. Beaune, ancien ministre de l'Europe et des Transports.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité