Une élue parisienne veut faire interdire la pêche à Paris

Et si la pêche était interdite dans Paris ? Il est déjà interdit de consommer et de vendre les poissons pêchés dans la Seine. Danielle Simonnet (LFI) a déposé un vœu qui sera étudié lors du prochain Conseil de Paris à partir du 20 mars.

Dès l'arrivée des beaux jours, de nombreux Parisiens se précipitent sur les berges de Seine pour aller pêcher. Silures, brochets ou anguilles, le fleuve parisien et ses canaux abritent de nombreuses espèces de poissons. Mais pour l'association Zoopolis, il est temps d'interdire cette pratique qui fait souffrir les animaux.

"À Paris, il est interdit de consommer ou de commercialiser les poissons pêchés dans la Seine ou les autres canaux. C'est donc uniquement une pêche de loisir, pour le divertissement, alors que les poissons souffrent, suffoquent et sont retirés brutalement de leur milieu", affirme Amandine Sanvisens, présidente association Paris Animaux Zoopolis.

Intervenants : Amandine Sanvisens, présidente association Paris Animaux Zoopolis; Fred Miessner, confondateur de French Touch Fishing ©France 3 Paris Île-de-France

Les adeptes vent debout


Dans le métro, l'association appuie son propos par une campagne d'affichage d'envergure, et dénonce la pêche dans une soixantaine de stations. Une aberration pour les adeptes de la pêche parisienne. Ils estiment que tout est fait pour ne pas blesser les poissons. "Il nous arrive de prendre des poissons que l'on a déjà attrapé. C'est la meilleure preuve que ce que l'on fait est responsable et pas du tout anodin et futile. Responsable, ça veut dire que lorsque l'on remet un poisson à l'eau, on le remet avec un maximum de chances de survie, c'est notre partenaire, pas une proie ou quelque chose que l'on veut tuer", indique Fred Miessner, confondateur de French Touch Fishing.

Danielle Simonnet, conseillère parisienne de La France Insoumise, a déposé un vœu demandant que la pêche soit interdite dans la capitale. La question sera débattue lors du prochain conseil de Paris, entre le 20 et le 22 mars prochain.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité