Et si la Joconde ne méritait pas une "salle à part ?", le Louvre projette de mieux exposer le célèbre tableau

Présenter aux visiteurs du Louvre, le tableau de la Joconde dans une autre salle, c'est l'hypothèse envisagée par la direction du musée pour améliorer les conditions de son exposition. Explications.

Une réflexion est menée avec le ministère de la Culture pour améliorer les conditions d'exposition de la célèbre Joconde de Léonard de Vinci au musée du Louvre, et la présenter éventuellement dans une salle à part, a annoncé samedi sa présidente Laurence Des Cars. "En ce qui me concerne, c'est oui et je pense que c'est oui pour beaucoup de gens et nous y réfléchissons", a-t-elle répondu sur France Inter à la question de savoir si la Joconde, alias Mona Lisa, ne méritait pas "une salle à part".

"C'est toujours frustrant quand on n'est pas tout à fait à la hauteur des conditions d'accueil et c'est le cas pour la Joconde, donc nous réfléchissons en lien avec le ministère de la Culture à cette amélioration qui me paraît nécessaire aujourd'hui", a-t-elle ajouté. Ce sont

"80% des visiteurs du Louvre (près de 9 millions au total en 2023, NDLR), donc plus de 20.000 visiteurs (qui) voient la Joconde tous les jours" et se photographient devant elle avec leur téléphone portable, a précisé Mme Des Cars.

La Joconde, tableau mondialement connu, est exposée dans la salle des Etats, la plus vaste du musée, face au plus grand tableau du Louvre, Les Noces de Cana de Véronèse, et aux côtés de tableaux des grands maîtres vénitiens du XVIe siècle. Une jauge de 30.000 visiteurs par jour a été introduite et sera maintenue pendant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris dans le musée le plus visité au monde, a-t-elle rappelé.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité