Cet article date de plus de 7 ans

Explosion au Palais des Sports : des questions sur les travaux et la sécurité

Une enquête est ouverte pour déterminer les causes de l'explosion d'un engin pyrotechnique lors des répétitions de «1789, les amants de la Bastille», au Palais des Sports de Paris.
Une enquête est en cours pour déterminer les causes de l'explosion d'un engin pyrotechnique vendredi soir au Palais des Sports
Une enquête est en cours pour déterminer les causes de l'explosion d'un engin pyrotechnique vendredi soir au Palais des Sports © France 3 Paris
Les enquêteurs s’employaient samedi à établir les causes de l’explosion au Palais des Sports lors des répétitions de la comédie musicale «1789 Les Amants de la Bastille» qui a fait vendredi soir un mort et 14 blessés, dont quatre graves mais désormais hors de danger.

Selon les premiers éléments de l’enquête, un ouvrier travaillait avec une meuleuse dans un local, près d’un endroit où étaient stockés des artifices. L’outil, a expliqué une source proche de l’enquête, se serait alors désolidarisé. Ce qui aurait provoqué une première explosion.

L’ouvrier est alors sorti du local et plusieurs personnes seraient venues a son secours, dont la personne qui devait décéder, selon cette source. Il s’agit du directeur technique du spectacle, Marcus Toledano, 41 ans, a indiqué son entourage. C’est a ce moment-là qu’une deuxième explosion serait survenue et qu’un mur se serait effondré.

L’enquête devra notamment déterminer si le local où étaient stockés les artifices, près de la scène, était adapté pour accueillir ces produits et si les travaux étaient menés dans le respect des règles de sécurité. «La plupart du stock a explosé. Le souffle a été important. Les murs en parpaing ne pouvaient pas résister», a indiqué une autre source proche de l’enquête.

La victime décédée se trouvait en arrêt cardiaque lorsque les pompiers sont intervenus. Numéro 2 du spectacle après le metteur en scène, il est mort dans la nuit à l’hôpital parisien Georges-Pompidou. Marcus Toledano a travaillé dans le passé sur les comédies musicales Mozart Opera Rock et le Roi Soleil.

L'enquête est en cours
L’enquête, menée en flagrance pour homicide involontaire et blessures involontaires, a été confiée au troisième district de police judiciaire et à la brigade de répression de la délinquance contre la personne.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers accident