• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Les fêtes de Pâques célébrées sous haute protection

© PATRICK KOVARIK / AFP
© PATRICK KOVARIK / AFP

Ce dimanche 17 avril et lundi 18 avril sous, les messes pascales font l'objet de mesures de sécurité particulières en raison des menaces terroristes. Matthias Fekl, le ministre de l'Intérieur, a adressé ses instructions aux préfets pour protéger les lieux de culte.

Par EH

Le dispositif de sécurité lors de ce week-end de Pâques s'étend pour la période du 8 au 18 avril, couvrant Pessah (la Pâque juive), la Semaine sainte et le week-end pascal, la plus grande fête chrétienne qui célèbre la résurrection de Jésus-Christ. Des mesures de vigilance prises dans un contexte de menaces terroristes et la prochaine élection présidentielle. 

"La persistance d'un niveau très élevé de la menace terroriste qui pèse sur notre pays exige le maintien d'une forte vigilance sur un plan général mais aussi plus spécifiquement vis-à-vis des lieux à caractère religieux". Matthias Fekl, le ministre de l'Intérieur,

Le ministre de l'Intérieur demande aux préfets de porter leur attention "particulièrement" sur les rassemblements et les offices qui "pourraient constituer des cibles à symbolique forte." La menace d'une attaque contre un lieu de culte chrétien continue de planer en France depuis l'échec d'un projet d'attentat en avril 2015 contre une église catholique de Villejuif (Val-de-Marne) et surtout l'assassinat du père Jacques Hamel en juillet 2016 dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). 


Contrôles à l'entrée de Notre-Dame de Paris

En ce dimanche dit de la Résurrection pour l'Eglise catholique, beaucoup de  messes et de proclamation oecuméniques ont lieu en présence de vigiles ou policiers ou fonctionnaires municipaux. Des mesures spécifiques ont été prises dans certains lieux, en fonction de leur fréquentation comme la limitation du nombre d'accès, le renforcement des contrôles visuels et l'ouverture des vestes et manteaux.
Contrôles policiers à l'entrée de ND de Paris / © France3 IDF
Contrôles policiers à l'entrée de ND de Paris / © France3 IDF

 

Sur le même sujet

Portrait du sculpteur Denis Monfleur dans son atelier

Les + Lus