• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Foot féminin : le PSG écrasé par les Lyonnaises

La gardienne parisienne Katarzyna Kiedrzynek abattu après la défaite du PSG face à Lyon, samedi 13 avril. / © JEFF PACHOUD / AFP
La gardienne parisienne Katarzyna Kiedrzynek abattu après la défaite du PSG face à Lyon, samedi 13 avril. / © JEFF PACHOUD / AFP

L'équipe féminine du PSG s'est largement inclinée, 5 à 0, face à Lyon, samedi 13 avril. Près de 26.000 personnes s'étaient rassemblées au Groupama stadium établissant un record de fréquentation pour le foot féminin français.

Par MT/AFP

Bientôt la 13e couronne: l'équipe féminine de Lyon est en route pour un nouveau titre de champion de France après sa facile victoire sur le Paris SG (5-0) lors du choc au sommet du championnat de France, samedi au Groupama stadium.

Ce succès logique, obtenu après une domination sans partage, dans une ambiance bon enfant et devant 25.907 spectateurs (record battu pour le foot féminin français), est un véritable rayon de soleil pour l'OL à la peine avec son équipe masculine sous la pression de ses groupes ultras, dans un climat délétère.
 

Les Lyonnaises creusent l'écart

Les Lyonnaises, qui recevront Chelsea le 21 avril en demi-finale aller de la Ligue des champions, possèdent désormais trois longueurs d'avance sur les Parisiennes, 2es, avec en prime une très nette différence de buts en leur faveur (+76 contre +42). Et ce à deux journées de la fin.

Les deux clubs s'étaient pourtant séparés sur un score de parité à l'aller (1-1), en novembre dernier, un résultat pouvant laisser penser que l'écart entre les deux formations s'était réduit.

En réalité, le PSG n'a pas existé, étouffé dans l'entrejeu et pris de vitesse par les offensives de l'OL qui a rapidement pris l'avantage sur un but de la Norvégienne Ada Hegerberg.

Dès la 8e minute, le Ballon d'or féminin a repris de la tête un centre délivré de l'aile droite par Amandine Henry.
           

Et de 100 pour Renard

Peu avant la mi-temps, Lyon a creusé l'écart par Eugénie Le Sommer qui battait Katarzyna Kiedrzynek de près à la suite d'une passe de Jessica Fishlock (40) pour mener 2-0 avant un penalty transformé par Wendie Renard, accordé pour une faute de main d'Eve Périsset (3-0, 45+1). Renard, emblème du club, a ainsi inscrit le centième but de sa carrière à l'OL, alors qu'elle joue en défense.

Le PSG aurait pu aussi obtenir un penalty pour une main de Griedge Mbock que n'a pas vu l'arbitre(24).

Mais l'addition aurait quand même pu être plus lourde dès la mi-temps si les attaquantes lyonnaises n'avaient pas manqué de réalisme ou si Kiedrzynek n'avait pas sauvé son équipe plusieurs fois devant Amel Majri (14) ou Lucy Bronze à la réception d'un centre de Delphine Cascarino (39).

Celle-ci, danger constant sur son aile droite, a encore livré une grande performance dans la lignée de son match contre le Danemark avec l'équipe de France au cours duquel elle a inscrit deux buts.

Dzsenifer Maroszan ou Hegerberg ont également manqué le cadre malgré une bonne position (26, 27).

En seconde période, c'est l'Allemande Dzsenifer Marozsan, alertée par Hegerberg qui a porté le score à 4-0 (60) puis la Néerlandaise Shannice Van de Sanden dans le temps additionnel (90+2).

Lyon, qui a remporté ainsi son 18e succès en D1, reste en course sur deux autres tableaux, la Ligue des champions mais aussi la Coupe de France avec une finale contre Lille.
 

Sur le même sujet

A Paris, des habitants sont formés pour éradiquer la présence de rats

Les + Lus