Avec le vote électronique, les Chambres de commerce et d'industrie franciliennes espèrent contrer l'abstention

Publié le
Écrit par Elie Saïkali avec Tania Watine
Tous les cinq ans, les chefs d’entreprises sont appelés à élire leurs représentants dans les Chambres de Commerce et d’Industrie régionales et départementales.
Tous les cinq ans, les chefs d’entreprises sont appelés à élire leurs représentants dans les Chambres de Commerce et d’Industrie régionales et départementales. © Vincent Colin/CCI Paris Ile-de-France

Tous les cinq ans, les 800 000 chefs d’entreprise franciliens sont appelés à élire leurs représentants dans les Chambres de Commerce et d’Industrie régionales et départementales. Mais la participation est catastrophique. En 2016, elle était de 4,25%.

Du 27 octobre au 9 novembre 2021, les 800 000 chefs d’entreprise d’Île-de-France doivent élire 92 représentants régionaux ainsi que des représentants départementaux. Ce sont tous des entrepreneurs du secteur du commerce, de l’industrie et des services qui siègent bénévolement à la CCI d’Île-de-France et dans la CCI de leur département. Problème : la participation ne suit pas. Lors du dernier scrutin, en 2016, le taux de participation était de 10,37% à l’échelle nationale et de 4,25% dans notre région.

Le vote, fastidieux jusqu’à présent, se faisait sur papier avec des noms à rayer puis à insérer dans une petite enveloppe signée, puis dans une grande enveloppe, un système qui en décourageait certains. "Quand nous allons voir les élus ou les pouvoirs publics pour leur demander une aide, un soutien, ils nous rétorquent parfois que nous ne représentons pas grand monde, c’est désespérant", explique, dépité, Pierre Kuchly, président de la CCI du Val d’Oise depuis 2018. Ce dernier, qui n’a aucun doute sur sa réélection puisqu’il n’a pas d’opposant, est désolé de voir que les entrepreneurs se sentent si peu concernés.

Vote numérique

Mais cette année, pour la première fois, les 800 000 commerçants et chefs d’entreprises d’Ile de France vont recevoir un SMS avec un code leur permettant de voter sur leur smartphone. Une petite révolution qui pourrait baisser l’abstention grandissante à chaque élection. "Je prie tous les jours pour que le vote électronique incite les chefs d’entreprise à voter !", ajoute Pierre Kuchly.

La numérisation va fluidifier le parcours du votant.

Soumia Malinbaum

"Je ne peux que me réjouir de cette première élection totalement démocratique organisée en 100% numérique", explique de son côté Soumia Malinbaum, cheffe de file de la liste d'Union MEDEF, CPME et Indépendants aux élections à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris, et également entrepreneuse dans le domaine du numérique. "Le numérique va ôter beaucoup de barrières concernant la démarche de vote. C’est plus accessible, c’est plus simple. Le tout sans avoir à se déplacer. Quand on est entrepreneur, notre temps est toujours compté. La numérisation va fluidifier le parcours du votant", ajoute-t-elle.

Quelles missions ?

Crées en 1964 pour représenter les intérêts des entreprises commerciales, industrielles et de services dans une zone géographique, les CCI sont des établissements publics gérés par des élus totalement bénévoles. En Île-de-France, la CCI est propriétaire de 17 écoles de formation (HEC pour le commerce, Ecole Ferrandi pour les métiers de la restauration, Les Gobelins pour l’image, les CFA, etc ). C’est elle qui gère des sites d’exposition comme ceux de la Porte de Versailles (XVe arrondissement) ou l’Espace Champeret (XVIIe arrondissement).

Elle est consultée par les pouvoirs publics sur certains aménagements ou grands projets (Triangle de Gonesse dans le Val d’Oise, gares du Grand Paris, etc). Mais pour Pierre Kuchly, la mission la plus importante, c’est l’appui aux entreprises. "Pendant la crise de la Covid, des patrons nous appelaient chaque jour pour savoir comment remplir des dossiers d’aide, quels étaient leurs droits au chômage partiel. Maintenant que nous sortons du tunnel, ils nous contactent pour rechercher des locaux, des partenaires". "Il faut rendre la chambre [de commerce] plus visible à travers ses grandes missions régaliennes (...) L’entreprise n’a pas toujours bien en tête l’ensemble de ces missions qui sont essentielles au sortir de la crise sanitaire", estime Soumia Malinbaum.

Le mercredi 27 octobre, ceux souhaitant voter pourront se rendre sur ce site internet afin de choisir leur candidat. Les résultats seront affichés le 12 novembre 2021.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.