Circulation interfile : une nouvelle expérimentation prévue à partir de juin en Île-de-France

Les impressionnantes manifestations des motards samedi 20 février auront porté leurs fruits. Une nouvelle expérimentation concernant la circulation interfile va avoir lieu à partir de juin en Île-de-France et dans les départements où elle avait été testée ainsi qu'en Haute-Garonne.

La circulation interfile n'est plus autorisée depuis le 1er février 2021.
La circulation interfile n'est plus autorisée depuis le 1er février 2021. © AFP

La pratique de la circulation interfile était autorisée jusqu'au 1er février dernier dans le cadre d'une expérimentation débutée en 2016. Du jour au lendemain, cette pratique très utilisée par les motards en tout genre, est redevenue illégale.

Elle sera de nouveau permise à partir de juin a annoncé Marie Gautier-Melleray, déléguée interministérielle à la Sécurité Routière, toujours dans le cadre d'une expérimentation avec "l’idée que nous réussirons à construire, ensemble, les conditions d’une pratique de la circulation interfile apaisée et sécurisée", affirme-t-elle dans un communiqué.

Une annonce qui réjouit les Fédérations Française des Motards en Colère, association qui était à l'origine de l'appel des manifestations organisées dans toutes la France samedi 20 février. "Si un deux-roues motorisé ne peut plus circuler en interfile, il n'a plus aucun avantage en termes de mobilité. Tous les jours, il y a 250 km de bouchons autour de Paris", affirme Jean-Marc Belotti, coordinateur de la FFMC.

Cette nouvelle expérimentation aura quelques nouveautés : "un panneau informant que l’itinéraire emprunté autorise l’interfile serait déployé dans les zones de l’expérimentation. La délégation à la Sécurité routière propose également d’intensifier la communication et la formation pour mieux faire connaître ces nouvelles règles", indique le communiqué de la Sécurité routière.

Pratique légalisée en Belgique

Cette deuxième expérimentation est assez inhabituelle. Elle survient alors que les conclusions de la précédente sont contestées. Dans son rapport, le Cerema affirme avoir constaté une hausse de 12% des accidents mais dans le même temps, explique que l'expérimentation "n’apporte pas de résultats tranchés".

"C'est une étude qui ne tient pas la route, c'est pour cela qu'elle en refait une. On ne peut pas avoir d'élément de comparaison notamment parce que partout en France la pratique de l'interfile existe, y compris dans des zones où l'expérimentation n'était pas menée", pointe Jean-Marc Belloti.

Ce dernier milite pour la légalisation de la pratique. Selon lui, ce sont 300 000 deux-roues motorisés qui sont en circulation en Île-de-France. "En Belgique, la circulation interfile est légalisée depuis septembre 2011. Surtout, l'université de Louvain a produit un rapport qui explique que 10% de deux-roues en plus c'est 40% de bouchons en moins parce que ce sont des automobilistes qui se sont reportés sur cet autre mode de transport", poursuit-il.

En attendant, certains usagers de deux-roues motorisés pourraient être verbalisés. Selon Jean-Marc Belloti, des amendes qui sont abusives. "Il y a un flou juridique, nous faisons d'ailleurs sauter tous les PV des motards pour cette raison", assure-t-il.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
circulation économie transports