Confinement le week-end en Île-de-France : "une mesure qui est compliquée à prendre" selon Emmanuel Macron

Lors d'une réunion avec des élus franciliens mercredi soir, le président de la République aurait convenu que l'on "ne peut pas reconfiner" les Franciliens et chercherait des "mesures de freinage".

Emmanuel Macron avec Olivier Véran et le chef de l'unité de soins intensifs de l'hôpital de Poissy Saint-Germain-en-Laye, le Dr Jan Hayon, à Poissy le 17 mars.
Emmanuel Macron avec Olivier Véran et le chef de l'unité de soins intensifs de l'hôpital de Poissy Saint-Germain-en-Laye, le Dr Jan Hayon, à Poissy le 17 mars. © YOAN VALAT / POOL / AFP

Alors que les Franciliens sont suspendus aux lèvres de l'exécutif concernant l'annonce de nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie de la Covid-19, selon des propos du chef de l'État rapportés par des élus Franciliens, ce dernier aurait exclu un confinement le week-end.

On "ne peut pas reconfiner" les Franciliens "du vendredi soir au dimanche soir, parce que c’est une vie qui est impossible". Mais "le confinement le week-end est une mesure qui est compliquée à prendre".

Une dizaine de maires de communes franciliennes participaient à cette réunion qui s'est tenue mercredi soir. Ces derniers ont plaidé le rythme des Franciliens, entre les trajets en métro, RER, les bouchons, les horaires de travail et un retour souvent tard le soir à la maison. "On réfléchit dans les prochaines heures à trouver des mesures adaptées et donner un horizon de temps", a affirmé le chef de l'État face aux élus.
 

Le Premier ministre évoque un reconfinement le week-end

Selon ces informations de Radio France, Emmanuel Macron veut innover pour "prendre en compte les réalités de la vie francilienne et de l’organisation du temps" tout en adoptant des "mesures de freinage".

Il serait à la recherche d'un modèle hybride en esquissant une recette : "Plus de télétravail par exemple la semaine, moins de brassage en intérieur, mais de l'oxygénation le week-end".

Il a d'ailleurs insisté sur la lassitude des Français et la nécessité de continuer à faire du sport en plein air. "On a quand même appris une chose à partir du premier confinement, c'est qu'être dehors c'est plutôt bon, si on ne fait pas de grandes fêtes ou on ne se met pas à aller boire de la bière dans des endroits communs", a dit le chef de l'Etat.

De son côté, le Premier ministre, Jean Castex, a évoqué trois scénarios devant les parlementaires mercredi : un confinement le week-end, un confinement comme au mois de novembre ou un confinement comme celui du printemps 2020 pour l'Île-de-France et les Hauts-de-France.

La présidente de la Région Ile-de-France Valérie Pécresse s'est, elle, prononcée pour un confinement le week-end plutôt que total auprès de M. Castex. L'allocation du Premier ministre, initialement prévue ce jeudi à 18 heures, a été reportée à 19h.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19