Élections régionales 2021 en Île-de-France : à quoi sert la Région ? 

Education, transports, formation professionnelle, environnement... la Région dispose d’un panel de compétences indispensables à la vie quotidienne des Franciliens.

Un bulletin de vote déposé dans une urne (image d'illustration).
Un bulletin de vote déposé dans une urne (image d'illustration). © FRED TANNEAU / AFP

Les 20 et 27 juin 2021, les Franciliens sont appelés aux urnes pour choisir leur prochain président de région. Un choix pour six ans. Traditionnellement, les élections régionales n’attirent pas autant que la présidentielle, les législatives ou encore les municipales. Le taux de participation au dernier scrutin en 2015 avait été de 45,9% au premier tour et de 54,5% au second tour pour l’Île-de-France.

Lire aussi : Régionales 2021 en Ile-de-France : toutes les listes et les programmes des candidats

La Région – dont le budget est de cinq milliards d’euros – dispose pourtant de compétences dans des domaines essentiels pour la vie quotidienne des Franciliens. Elles ont été définies par la loi du 7 août 2015 – dite loi de "Nouvelle organisation territoriale de la République" ou "NOTRe". Mais quelles sont ces compétences ? Et, au final, à quoi sert la Région ? France 3 Paris Île-de-France vous éclaire sur cette question.

Transports

C’est un secteur essentiel pour les Franciliens. C’est la Région qui a sous sa responsabilité les 1500 lignes de bus, les 800 gares, 14 lignes de métros, 9 lignes de tramways et 13 lignes de trains et RER qui irriguent l'Ile-de-France. C’est "l’un des plus importants réseaux de transports en commun du monde", selon Île-de-France mobilités. Ce réseau permet aux Franciliens de réaliser 9,4 millions de déplacements quotidiens. En 2020, le budget pour le secteur Transports et mobilités a été de 1,7 milliard d’euros.

La construction et le fonctionnement d’un tel réseau est notamment rendu possible grâce à des contrats passés entre IDF Mobilités – avec à sa tête la présidente de la Région Valérie Pécresse – et les entreprises de transports (SNCF, RATP...).

À noter que, depuis le 1er janvier 2016, la Région prend aussi en charge le transport routier (y compris scolaire) qui relevait jusque-là de la compétence des seuls départements. C’est par ailleurs IDF Mobilités qui crée et fixe les tarifs des différents titres de transports comme Ticket t+, le Pass Navigo et les différents forfaits actuellement mis à la disposition des voyageurs. C’est elle qui gère le renouvellement des trains ou des rames de métro, la mise en accessibilité des gares ou encore le remplacement des bus diesel par des bus propres. Et c’est elle qui décide du prolongement et de la création de nouvelles lignes de transport.

La Région pilote également tout ce qui relève des routes – à travers la construction de parkings près des gares et de la fluidification de la circulation sur les routes – et de la construction de voies cyclables afin de favoriser la pratique du vélo. Depuis 2016, plus de 700 km de pistes cyclables ont vu le jour sur tout le territoire francilien.

Formation professionnelle

La Région est chargée de la politique d'accès à la formation professionnelle des jeunes et des adultes à la recherche d'un emploi ou d'une formation. "Le tout, en donnant accès à des parcours de formation sur mesure, en permettant de construire et confirmer son projet professionnel, d'apprendre un métier, d'enrichir ses savoir-faire ou d'obtenir une certification", détaille le site de la région. Cela concerne tant la formation professionnelle continue que l’apprentissage. L’Île-de-France comptait 90 000 apprentis en 2019, soit une augmentation de 12,9% par rapport à l’année précédente. Le budget régional consacré à la formation professionnelle et à l’emploi représente 460 millions d'euros pour l’année 2021. 

La Région met au service des Franciliens (quelque soit leur âge) toute une série d’outils et de moyens pour leur permettre de (re)trouver un emploi ou une formation. Pour les 16-25 ans désirant trouver leur voie, construire et confirmer un projet professionnel ; pour ceux souhaitant renforcer leurs compétences de bases ; et pour ceux souhaitant apprendre un nouveau métier, développer des compétences ou obtenir une certification pour accéder à un emploi durable. La Région déploie par ailleurs des outils numériques permettant aux Franciliens de trouver la formation qui leur correspond. Elle a mis en ligne avec la promotion de la web application "Oriane FormPro" en juillet 2020. Celle-ci permet aux demandeurs d’emploi et aux 18-25 ans d'Île-de-France de consulter les offres de formation proposées par la Région et de se préinscrire en ligne. Par ailleurs, dans le cadre de la crise sanitaire, la Région propose des formations 100% financées et rémunérées par elle-même. Elles sont accessibles ici.

Lycées

La Région a la responsabilité des 465 lycées publics d'Île-de-France dans lesquels plus de 522 000 lycéens étudient (pour l’année 2019-2020) et où plus de 8600 agents régionaux travaillent. Les compétences de la collectivité s’appliquent tant les lycées d’enseignement général que les lycées et établissements d’enseignement agricole.

Elle gère leur construction, leur entretien et leur fonctionnement. En 2021, le budget régional alloué pour les lycées est de 951 millions d’euros – soit quasiment 20% de son budget total. De même, les conseils régionaux s'occupent de l'information et l'orientation des élèves, étudiants et apprentis. Ils sont également chargés des formations sanitaires et sociales (infirmier, aide-soignant, sage-femme, éducateur spécialisé, etc.).

Attention toutefois, la Région n'a en charge que les lycées. Les collèges sont à la discrétion des départements et les crèches et écoles, des municipalités.

Développement économique

Dans la liste des collectivités existantes, la Région est cheffe de file de ce qui relève de l’aménagement du territoire, notamment économique. Elle est en effet la seule collectivité locale à pouvoir verser des aides directes aux entreprises (subventions, prêts, avances remboursables…). Elles ont d’ailleurs particulièrement été mises à contribution – en même temps que l’État – avec la crise sanitaire. Dans le même domaine, ce sont les Régions qui gèrent les fonds européens.

La Région est également en charge de la biodiversité, de la qualité de l’air, du développement durable et de l’énergie. Autrement dit, elle est responsable de tout ce qui touche à l’environnement. Cela se voit par exemple dans le cas des transports avec le remplacement de véhicules de transports polluants.

Compétences partagées

Conformément à la loi NOTRe citée pus haut, il existe des domaines où les communes, les départements et les régions se partagent le travail. On peut par exemple citer le cas de l'enseignement (également évoqué plus haut) à travers la gestion des établissements scolaires. La Région partage d’autres compétences avec les Départements.

Il y a le sport, avec notamment la gestion du CREPS (Centre de ressources d’expertise à la performance sportive) d'Île-de-France, la modernisation des stades et d'autres équipements sportifs. La Région se mobilisera d'ailleurs dans le cadre de l'organisation des Jeux Olympiques de Paris en 2024. Il y a le tourisme, l'Île-de-France étant la première région de tourisme de France – avec cinquante millions de visiteurs durant l'année 2019. Il y a la santé, avec la lutte contre les déserts médicaux dans les zones les plus reculées. Et il y a la culture. Selon le site Régions de France, "les Régions contribuent à promouvoir la diversité culturelle, à soutenir la création y compris dans les territoires les plus isolés, à renouveler les publics à travers l’action culturelle et l’éducation artistique". Cela inclut la protection du patrimoine, la création de bibliothèques régionales ou encore les aides à la gestion des musées. Par ailleurs, grâce à la loi dite "MAPTAM" du 27 janvier 2014, les Régions peuvent exercer "en lieu et place de l’Etat, certaines de ses compétences" comme par exemple dans la chaine du livre et le cinéma. La loi NOTRe, citée plus haut, affirme de son côté qu'il relève du Conseil régional d'assurer la promotion des langues régionales "dans le respect de l'intégrité, de l'autonomie et des attribitions des départements et des communes".

Manuel pratique du vote

Après avoir vu les compétences de la Région, comment se passe l'élection de ses représentants ? Premier et deuxième tours, résultats possibles, alliances, composition finale du Conseil régional... le scrutin est composé de plusieurs étapes et comporte un panel de règles à respecter. La vidéo ci-dessous vous éclaire sur ces questions.

durée de la vidéo: 01 min 27
powtoon vote régionales

Vous l'aurez compris, la Région joue un rôle essentiel dans la vie quotidienne des franciliens. L'équipe qu'ils placeront à la tête du Conseil régional les 20 et 27 juin prochain décidera de leur avenir ainsi que celui de la région Île-de-France pour les six prochaines années.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections