En Île-de-France, la plupart des parcs d'attractions ouvriront en juin

La grande majorité des parcs d'attractions attendront le 9 juin pour ouvrir. Le 19 mai, ils peuvent ouvrir leurs portes mais sans les attractions. Disneyland Paris ouvrira ses portes le 17 juin prochain.

Les parcs d'attractions pourront ouvrir leur attractions à partir du 9 juin prochain.
Les parcs d'attractions pourront ouvrir leur attractions à partir du 9 juin prochain. © AFP

L'annonce du gouvernement en a surpris plus d'un. Les "parcs à thème pourront rouvrir dès le 19 mai", a d'abord indiqué Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat en charge du Tourisme, mais "les attractions en elles-mêmes, au sens juridique du terme, ce sera le 9 juin", de même que les fêtes foraines, a-t-il ajouté sur RMC début mai.

"C'est assez saugrenu comme idée, c'est comme ouvrir une piscine sans eau. On comprend bien que ce n'est pas possible", réagit Arnaud Bennet, président du Snelac, le Syndicat National des Espaces de Loisirs, d'Attractions et Culturels qui regroupe nombre d'acteurs du secteur.

Ainsi, le Jardin d'Acclimatation, seul parc d'attractions situé dans Paris, a indiqué à France 3 Paris Île-de-France ouvrir le 9 juin prochain. La Ménagerie du Jardin des plantes (qui ne possède pas d'attractions) ouvre en revanche ce mercredi 19 mai.

Disneyland Paris ouvrira le 17 juin

Disneyland Paris (en Seine-et-Marne) a annoncé ce lundi ouvrir dans un mois : le 17 juin prochain. Les places ne seront pas vendues sur place, il faudra les acheter par internet ou pas téléphone. "Disneyland Paris adoptera un protocole sanitaire aux mesures appropriées, déjà mises en place avec succès l'année dernière", explique l'entreprise par communiqué et prévient que "certains spectacles, expériences ou événements, n’auront pas lieu ou pourront être modifiés à la réouverture en fonction de l'évolution des directives des autorités françaises et sanitaires."

Le Parc Astérix (situé dans l'Oise) n'a, lui, pas encore annoncé de dates de réouverture mais il est très probable qu'il ne rouvrira pas avant juin.

"Il faut entre 15 jours et 3 semaines pour ouvrir. Nous avons une date, le 9 juin. Nous sommes contents parce qu'au moins nous avons une échéance et nous allons pouvoir retrouver nos visiteurs et de l'activité pour nos entreprises", poursuit Arnaud Bennet.

Jauge et protocole sanitaire

Néanmoins, ces lieux ne seront pas ouverts dans leur pleine capacité le 9 juin prochain. 5 000 personnes par ERP seront acceptées dans les parcs. Cette subtilité administrative conduit à différencier les espaces dans les parcs d'attractions, un hôtel ou un restaurant constituant chacun un ERP. Les jauges seront supprimées à partir du 1er juillet.

"Nos protocoles avaient fait la démonstration de leur efficacité l'année dernière lorsque nous avions ouvert. Aucun cluster n'avait été constaté dans aucun parc, ni chez les visiteurs ni dans nos équipes", avance Arnaud Bennet.

Ce dernier mise sur une forte affluence dans les parcs d'attraction, même si la météo n'est pas au rendez-vous : "On sait que de nombreux sites sont météo-dépendants. Mais globalement, sur les parcs d'extérieur, dès que les gens ont pu revenir, ils sont revenus".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19 sorties et loisirs loisirs