En Île-de-France, plus de pass sanitaire dans les centres commerciaux sauf en Seine-Saint-Denis

À partir de mercredi, le pass sanitaire ne sera plus demandé dans les centres commerciaux de la région, sauf en Seine-Saint-Denis qui a un taux d'incidence proche de 200 pour 100 000 habitants.
Le pass sanitaire ne sera plus demandé dans les centres commerciaux franciliens à partir de mercredi, sauf en Seine-Saint-Denis.
Le pass sanitaire ne sera plus demandé dans les centres commerciaux franciliens à partir de mercredi, sauf en Seine-Saint-Denis. © France 3 Paris Ile-de-France

Le pass sanitaire ne sera plus demandé à l'entrée des grands centres commerciaux de plus de 20 000 m² de l'Île-de-France. Cette décision a été prise en raison de "la baisse du taux d'incidence constatée sur l'ensemble du territoire", selon un communiqué du gouvernement.

Cependant, la Seine-Saint-Denis fait exception à cette règle (comme le Var, le Vaucluse, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Gard, l'Hérault, la Corse-du-Sud et le Rhône). Ces départements affichent en effet un taux d'incidence au-dessus de 200 pour 100 000 habitants (il est de 194 en Seine-Saint-Denis). Dans les autres départements franciliens, il est de 136 à Paris, 147 dans le Val-de-Marne, 139 dans les Hauts-de-Seine, 170 dans le Val d'Oise, 147 dans les Yvelines, 140 en Seine-et-Marne  et 153 dans l'Essonne.

"Le Premier ministre a décidé qu'avec (le ministre de la Santé) Olivier Véran nous signerions l'arrêté à partir de mercredi de cette semaine", a précisé Bruno Le Maire sur BFMTV et RMC ce dimanche. En dehors des centres commerciaux où il "a eu un impact", le pass sanitaire "a protégé l'économie française", comme l'a fait "la vaccination", selon le ministre.

Douze centre commerciaux concernés en Seine-Saint-Denis

En Seine-Saint-Denis, 12 centres commerciaux sont concernés : Le Millénaire (Aubervilliers), O’Parinor (Aulnay-sous-Bois), Bel Est (Bagnolet), Bel Air (Blanc-Mesnil), Avenir (Drancy), L’Ilo (Épinay-sur-Seine), La Grande Porte (Montreuil), Les Arcades (Noisy-le-Grand), Domus (Rosny-sous-Bois), Westfield Rosny II (Rosny-sous-Bois), Carrefour (Stains) et Bienvenu (Villetaneuse).

Sur l'ensemble du territoire, le nombre de centres commerciaux de plus de 20 000 m² soumis à l'obligation du pass sanitaire va passer de 178 à 64 à compter de mercredi.

En Île-de-France, de nombreux recours ont été déposés contre ces arrêtés imposant le pass sanitaire dans les grands centres commerciaux. La justice administrative les a suspendus dans les Yvelines, l'Essonne et les Hauts-de-Seine. Elle les a en revanche maintenus à Paris et dans le Val-d'Oise. Le Conseil d'État se penchera sur la validité de ces arrêtés mercredi 8 septembre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société économie