Exposition Universelle de 2025 : la France retire sa candidature

Une immense sphère de 127 m de diamètre s’élèvera dans le Village global / © SenSual City Studio
Une immense sphère de 127 m de diamètre s’élèvera dans le Village global / © SenSual City Studio

Pour le Premier Ministre, la France n'aura pas les moyens de se redresser économiquement avant la visite de la commission d'enquête du Bureau International des Expositions, prévue à la mi-mars. Edouard Philippe estime aussi que les prévisions de fréquentation sont trop aléatoires. 

Par Virginie Delahautemaison

L'annonce a fait l'effet d'une douche froide auprès de tous ceux qui se sont engagés dans la candidature de la France. C'est dans un courrier adressé à Pascal Lamy, président du Groupement d'Intérêt Public Expofrance 2025, que la décision a été annoncée. "J'ai décidé de ne pas donner suite à la candidature de la France à l'exposition Universelle, qui sera retirée", écrit le chef du gouvernement.

Edouard Philippe estime que "les engagements demandés fin septembre concernant la solidité du dispositif opérationnel proposé par la France ne sont pas tenus". 

Les projections de fréquentation, 35 à 40 millions de visiteurs, ne sont pas non plus garanties, si l'on se réfère à l'expo universelle de Milan en 2015, qui a attiré 20 millions de visiteurs. Il y a là un risque pour les finances publiques, estime le Premier Ministre.

"La France qui recule​"

Selon le JDD, la maire de Paris, Anne Hidalgo, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse et le président du comité de candidature Jean-Christophe Fromentin, ont été informés samedi de la décision. Sur Twitter, M. Fromentin a réagi : "Je ne me retrouve pas dans cette France qui renonce, qui recule ou qui s'excuse."
Pour Luc Carvounas, vice-président du Comité d'organisation, "alors que nous pouvions après le rugby en 2023 et les JO en 2024 recevoir le monde avec l'expo universelle en 2025, cette décision est incompréhensible."

La candidature française a été bâtie autour du Pôle scientifique et technologique de Paris-Saclay, au sud de Paris, et déposée fin septembre auprès du Bureau International des Expositions. 





Sur le même sujet

La fan zone de Noisy le Grand

Les + Lus