Grève à la RATP : des transports pas si bondés dans la matinée

Seules les lignes 1 et 14 fonctionnent normalement ce vendredi 13 septembre. / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Seules les lignes 1 et 14 fonctionnent normalement ce vendredi 13 septembre. / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

La grève à la RATP qui faisait craindre un vendredi noir n'a pas eu lieu, dans la matinée tout du moins. De nombreux Franciliens ont, semble-t-il, trouvé des solutions alternatives.

Par MT avec AFP

Un usager filme sa rame de RER A aux alentours de 7h30 ce matin : elle est vide. Pourtant, la grève des agents de la RATP est la plus suivie depuis 2007. De nombreuses lignes de métro sont coupées ou ne fonctionne qu'au ralenti aux heures de pointe et les RER A et B sont eux aussi fortement impactés.
Sur la ligne 1 du métro (la seule à fonctionner normalement avec la 14), une employée de la RATP s'étonne également : "on s'attendait à voir beaucoup plus de monde". L'effet de saturation dû à la fermeture des autres lignes n'a finalement pas eu lieu laissant penser que les Franciliens ont trouvé des solutions alternatives. 

"Un peu la foire d'empoigne"

"Beaucoup de collègues se sont arrangés pour ne pas venir. On avait par exemple une réunion aujourd'hui mais elle a été reportée à la semaine prochaine", témoigne Gwenn, 39 ans, contrôleur de gestion, croisée à la station Bastille.

Certains ont pu échapper aux difficultés de déplacement grâce au télétravail ou en posant un jour de congé. D'autres ont ressorti leur vieux vélo ou ont pu trouver une trottinette électrique.

Pour les taxis, c'est "une grosse journée", selon les mots d'un chauffeur. À la sortie de la gare de l'Est, c'était "un peu la foire d'empoigne" selon une voyageuse qui cherchait un véhicule.
 

Certains RER bondés

À la gare du Nord, première d'Europe avec 700.000 voyageurs par jour (hors métro), les RER sont bondés d'usagers contraints de bricoler un trajet inhabituel.

"Ça représente un énorme détour pour moi, et je ne pense pas être à l'heure", s'inquiète Mélissa, une étudiante de 21 ans, avant de se rassurer: "je pense que beaucoup ne vont pas venir". Sentiment partagé par Inès, une enseignante de 26 ans: "je m'efforce de venir pour mes élèves, même si à mon avis ils ne seront pas nombreux".

Les métros vont circuler à nouveau aux heures de pointe, entre 17 et 20 heures. Et cette fois-ci, les usagers seront peut-être plus nombreux à emprunter les rares transports en service.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Procès des agresseurs des policiers à Viry Chatillon

Les + Lus