L'opérateur des Vélib' promet plus de vélos électriques alors que sa gestion est une nouvelle fois contestée

Publié le
Écrit par Marc Taubert avec AFP

Les élus du Syndicat Autolib' Velib' Métropole (SAVM), qui gère les Vélib' pour les communes du Grand Paris, demandent une amélioration du service.

"Alors que s’ouvre 2022, les élus du SAVM expriment leur préoccupation persistante vis-à-vis de l’exécution actuelle du marché Velib’ Métropole", affirment les élus de ce syndicat qui gère le marché des Vélib' pour les 67 communes adhérentes en Île-de-France.  

Selon le SAVM, "le service délivré n’est pas au niveau", notamment car "le nombre de vélos, la régulation et la disponibilité effective du service sont en deçà du niveau attendu pour le premier service public de vélos partagés en stations du monde".  

Un coup de semonce pour l'opérateur qui enchaîne les polémiques depuis plusieurs années. "4 ans après l’attribution du marché à la société Smovengo, le service n’offre pas une expérience fluide à ses près de 360 000 abonnés, en dépit d’actions correctives ou de l’injection de nouveaux vélos", estime le SAVM dans un communiqué datant de fin janvier.  

Vers le tout électrique

Dans le même temps, Benoît Yameundjeu, le directeur général de Smoove, le fournisseur des Vélib', indiquait vouloir miser sur les vélos électriques. "Notre conviction est que le marché sera 100% électrique d'ici quelques années (...) Plus de deux tiers de nos appels d'offres sont 100% électriques", à l'image de Marseille ou Madrid dernièrement, a-t-il souligné.  

"D’ici à l’été prochain, 4 000 nouveaux Vélib’ électriques (seront) commandés pour un montant de 8 millions d’euros", a quant à lui indiqué le président de Smovengo, Stéphane Volant au Parisien.

Mais le SAVM relève que "des pannes ont été détectées sur l’assistance électrique de la quasi-intégralité des nouveaux Vélib'". Le directeur général de Smoove rétorque qu'une "mise à jour d'un contrôleur électronique" a permis de résoudre de nombreuses anomalies.  

Les vélos électriques représentent désormais 8 000 des 20 000 Vélib'.