Masque, jauge, télétravail : ce qui change ce 2 février

Publié le Mis à jour le

A partir de ce mercredi, le port du masque n'est plus obligatoire en extérieur et le télétravail n'est plus imposé, mais seulement recommandé.

En Ile-de-France, le nombre de nouveaux cas contaminations au Covid-19 est en baisse. Même si les taux d'incidence restent très haut en Ile-de-France, le nombre de nouvelles contaminations sont en chute libre depuis une semaine. La Seine-Saint-Denis est le département avec le taux d'incidence le plus bas de la région avec moins de 1800 de taux d'incidence.

Dans ce contexte de recul de l'épidémie, comme promis, le gouvernement annonce qu'il lève certaines restrictions liées à la Covid.

A partir de ce mercredi, le port du masque n'est plus obligatoire en extérieur, les jauges dans les lieux recevant du public assis (stades, établissements culturels…) sont abandonnées et le télétravail n'est plus imposé, mais seulement recommandé.

Porter le masque en extérieur lorsque "le respect des distanciations sociales n’est pas possible"

Le port du masque n'est plus obligatoire à partir de ce mercredi 2 février, avait confirmé, lundi dernier, la préfecture de police de Paris dans un communiqué. "Cette mesure s’inscrit dans un contexte de diminution marquée du taux d’incidence dans la région depuis quelques jours", avait écrit la préfecture de police. "Lorsque le respect des distanciations sociales n’est pas possible, en extérieur, chacun est invité à porter le masque de protection", avait-elle précisé.

Le masque reste obligatoire dans tous les établissements et lieux recevant du public ainsi que dans les transports publics à partir de 6 ans.

Prochaine étape, le 16 février

Dans deux semaines, le 16 février, ce sont les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, qui pourront rouvrir et les concerts debout seront à nouveau autorisés. La consommation au comptoir sera également possible dans les bars. Tout comme la consommation dans les stades, les cinémas et les transports.  

Un allégement du protocole sanitaire envisagé dans les écoles

Dans les écoles, où le virus circule particulièrement et ou seuls 4% des 5-11 ans sont vaccinés, Emmanuel Macron indique vouloir, "si les chiffres se confirment", "donner de la visibilité, au retour des vacances scolaires pour chaque zone, sur l'allégement du protocole scolaire". Le sujet sera à l'ordre du jour du conseil de défense sanitaire ce mercredi.