Paris, capitale des SUV : vers une nouvelle tarification pour le stationnement ?

Les SUV, pour Sport Utility Vehicule, connaissent un véritable engouement à Paris. La capitale enregistre le plus de propriétaires en France avec un chiffre de 46% des immatriculations en 2019. Pourtant, leur usage est de plus en plus décrié en raison de la pollution qu’ils occasionnent. Les élus de Paris souhaitent limiter leur présence.

Leur nombre croît aussi vite que les signaux d’alarme sur la pollution environnementale. Les SUV sont devenus l’une des voitures préférées des Français. Et la capitale ne fait pas exception puisque c’est la ville où l’on compte le plus de nouvelles immatriculations.

"Contrairement à la province où on va avoir deux ou trois voitures par ménage, à Paris il y a souvent une seule voiture. Et si on a une seule voiture, cela va être plutôt celle pour voyager, en l’occurrence la voiture familiale", note Nicolas Bernard, rédacteur en chef d’Autoplus. Pratique, confortable pour les uns, décriés pour leur place imposante et polluante par d’autres, ces mini 4x4 saturent les rues parisiennes pour de nombreux riverains : "ils sont fous, ce n’est pas raisonnable, cela prend trop de place (…) c’est dommage, cela pollue quand même beaucoup", dit l'un d'eux.

Sabotage momentané

Depuis un an, des activistes parcourent la nuit les rues de la capitale à la recherche de ces véhicules pour dégonfler leurs pneus. Un prospectus est glissé sous les essuie-glaces pour éviter l’incident :

"Nous avons dégonflé un pneu de ce véhicule qui représente une atteinte à l’environnement. Nous regrettons de devoir en arriver à des actions touchant les particuliers. Mais pour tenter de protéger notre avenir et celui de nos enfants, nous n’avons plus d’autres choix que la résistance civile."

 Deux "dégonfleurs" parisiens, convoqués mi-février au commissariat de Sèvres (Hauts-de-Seine), se sont toutefois vus rappeler que l’amende maximale peut grimper à 30 000 euros.

durée de la vidéo : 00h01mn49s
France 3 Paris Ile-de-France ©France 3 Paris Ile-de-France

 

Limiter la présence des SUV à Paris

A la mairie, des élus planchent sur des solutions légales pour limiter leur présence. "On regarde avec d’autres municipalités des modalités sur le paiement du stationnement pour limiter leur stationnement pour voir par exemple si on ne peut pas intégrer des critères, comme des critères de poids sur la question du prix du stationnement", indique David Belliard, adjoint (écologiste) chargé des transports et de la voirie à la Mairie de Paris, qui ajoute : "Les SUV vont à l’encontre de l’adaptation de la ville au dérèglement climatique (…) ils semblent aberrants !".

SUV ou climat il faut choisir

Espace dans l’habitacle, dans le coffre, facilité d’installation pour les sièges enfants, ces véhicules sont loués par leurs propriétaires pour leur usage pratique. Les SUV ont remplacé les monospaces familiaux. Les associations d’automobilistes dénoncent une stigmatisation infondée de ces conducteurs.

"Si on l’achète, c’est qu’on en a besoin, pour partir en vacances, pour voyager, s’en servir tous les jours. C’est vrai que c’est cher, ça consomme plus que si elles étaient légères mais toutes les voitures ont pris du volume", affirme Yves Carra, le porte-parole de l’Automobile club association.

Dans un communiqué, l’association WWF affirme que "la progression des ventes de SUV est incompatible avec la réalisation des objectifs climatiques de la France pour 2030". Sur les dix véhicules neufs les plus vendus en France en 2022, six sont des SUV.