Référendum ADP : ses partisans espèrent qu'un million de soutiens vont permettre l'instauration du RIP

Des partisans du référendum ADP veulent faire plier le président Macron sur son engagement d'instaurer un RIP qui pourrait être déclenché à partir d'un million de signatures.

Emmanuel Macron avait expliqué, après la crise des gilets jaunes où la question de la démocratie participative était en débat, vouloir réformer le RIP pour qu'un million de citoyens puissent le déclencher.

Les partisans du référendum ADP, partis, syndicats, ONG se sont retrouvés jeudi pour tenter de redonner un souffle au mouvement.

"Le cap d'un million de signatures devra signifier quelque chose pour le gouvernement et pour le président de la République qui trouvait que le seuil actuel de 4,7 millions était trop élevé et qu'il fallait le réduire à un million", estime ainsi le député PS Boris Vallaud.

Dans son dernier pointage, le Conseil constitutionnel a enregistré le 20 novembre 969.000 soutiens au RIP sur la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP). 

4,7 millions d'électeurs actuellement requis

"On y est presque et nous disons au président: vous avez l'occasion de tenir un engagement que nous pouvons partager avec vous. Allez-y, déclenchez le référendum avec l'article 11 de la Constitution", a-t-il lancé lors d'un point presse, à deux jours d'un rassemblement de soutien au RIP prévu samedi 14h place de la République à Paris.

Pour être validé, le projet de référendum doit être approuvé par un dixième des électeurs inscrits (4,7 millions de personnes) d'ici mi-mars. Mais le président Macron avait expliqué, après la crise des gilets jaunes où la question de la démocratie participative était en débat, vouloir réformer le RIP pour qu'un million de citoyens puissent le déclencher. Les parlementaires à l'origine du RIP ont d'ores et déjà annoncé qu'ils demanderaient à rencontrer Emmanuel Macron une fois le million de soutiens atteint.

Une manifestation pour le RIP en convergence avec les "gilets jaunes" est prévue le 14 décembre près de Roissy, a annoncé un participant parmi d'autres initiatives.
 
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité