• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Région parisienne : la circulation différenciée reconduite samedi à l'intérieur du périmètre de l'A86

Avec une vignette "Crit'Air" de classe 2, vous pourrez circuler à Paris ce mercredi / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Avec une vignette "Crit'Air" de classe 2, vous pourrez circuler à Paris ce mercredi / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Seuls les véhicules possédant une vignette Crit'air 0, 1 et 2 sont autorisés à circuler ce samedi. Les contrevenants risquent une amende de 68 euros.

Par F3 IDF / EB / MT

Nouvelle journée de mise en place de la circulation différenciée en région parisienne samedi 29 juin. Cependant, ce jour, les véhicules qui se dirigeront vers la sortie du périmètre à l'intérieur de l'A86 ne seront pas sanctionnés.
L'annonce intervient alors qu'une canicule d'une précocité sans précédent frappe la France depuis le début de la semaine, avec des températures qui pourraient dépasser les 40°C par endroit ce samedi. "On s'attend à avoir de la pollution à l'ozone probablement dès mercredi", a indiqué Karine Léger, directrice générale d'Airparif, l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France. "Nous atteindrons a priori le seuil d'information" pour la pollution à l'ozone ce jour-là, a-t-elle ajouté.

Le seuil d'information est atteint lorsque l'ozone atteint 180 microgrammes par mètre cube sur une heure, tandis que le seuil d'alerte est établi à 240 µg par m3.
 

Nouveaux dispositifs d’encadrement de la circulation

Le dispositif prévoit que la circulation alternée soit déclenchée automatiquement après deux jours au-dessus du "seuil d'information" ou dès l'atteinte du "seuil d'alerte". Son déclenchement n’était jusqu’alors pas obligatoire et laissé à l’appréciation des préfets. D'après le ministre, 35% des véhicules ne pourront plus circuler lorsque la circulation différenciée sera activée. "Cela représente les deux tiers de la pollution".
La deuxième modification porte sur les vignettes Crit'Air. Seuls les véhicules ayant une vignette numérotée de 0 à 2 pourront rouler en cas de circulation différenciée.  En cas de pic de pollution, les voitures diesel antérieures à 2010 et essence antérieures à 2005 seront automatiquement interdites dans l’agglomération parisienne. Pour la première fois, les véhicules avec une vignette Crit’Air 3 seront concernés par l’interdiction de circuler dans un périmètre situé à l’intérieur de l’A86.

En cas de non-respect de cette règle l'amende en vigueur est une contravention de 3e classe : 68 euros pour un véhicule léger, 135 euros pour un poids-lourds.

A partir du 1er juillet 2019, les véhicules classés Crit’Air 4 seront interdits de circulation dans les rues de Paris. Dans le viseur, les diesels immatriculés avant 2006. Les Crit’Air 3, les diesels d’avant 2011 et essences d’avant 2006, sont en sursis jusqu’en 2022. La fin du diesel dans la capitale est prévue l’année des Jeux olympiques 2024 et celle des motorisations essence à l’horizon 2030.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un groupe scolaire autour de Notre-Dame fermé à cause d'une suspicion de pollution au plomb

Les + Lus