Trafic routier, métros, RER : pas de saturation du réseau lors de ce premier jour de déconfinement

Si des images montrent certaines rames de métro ou de RER bondées, il n'y a pas eu de saturation du réseau ce lundi 11 mai dans la première période d'heures de pointe. Par ailleurs, il n'y a eu aucun embouteillage dans la région.
Il y a eu au maximum 50 km de bouchons peu avant 8 heures ce lundi matin, un chiffre très bas.
Il y a eu au maximum 50 km de bouchons peu avant 8 heures ce lundi matin, un chiffre très bas. © Carlotta Ranieri - France 3 Paris Ile-de-France
Pas ou peu de monde dans les transports en commun ce lundi 11 mai au matin. Si certaines images montrent le RER D et la ligne 13 bondés tôt dans la matinée, cela restait un phénomène minoritaire ont constaté des journalistes de France 3 Paris Île-de-France.

"Des incidents d’exploitation localisés ont été identifiés à l’ouverture du réseau sur la ligne 13 faisant suite à des infiltrations d’eau en début de service", explique la RATP dans un communiqué et estime qu' "aucun incident majeur n’a été constaté sur le réseau ce matin".
Des personnels de la RATP distribuent du gel hydroalcoolique aux usagers.
Des personnels de la RATP distribuent du gel hydroalcoolique aux usagers. © Didier Morel - France 3 Paris Ile-de-France
L'entreprise assure s'être conformée aux prévisions déclarées avec 100 % des métros sur les lignes automatiques 1 et 14 et 85 % des trains sur cette ligne 13 et avec 3 trains sur 4 et 3 bus sur 4 en moyenne.

Le port du masque dans les transports, obligatoire, semble avoir été bien respecté. "Environ 5% des voyageurs se présentent sans masque. Cela prouve que la consigne a été bien été intériorisée, bien respectée", a estimé le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebarri, sur CNews. Selon un journaliste de France 3 Paris Île-de-France, des contrôles ont bien été effectués mais les forces de police se montraient conciliantes quant au respect du port du masque.

Deux attestations sont disponibles et obligatoires pour les usagers des transports en commun aux heures de pointe (6h30/9h30 et 16h/19h).  

Trafic très fluide

Le report tant redouté des Franciliens vers leur voiture n'a pas eu lieu ce lundi matin. La circulation était très faible. Il y avait 50km de bouchons peu avant 8h et seulement 5 à midi.

"J'ai dû mettre 20 minutes, habituellement c'est une heure, donc c'est vraiment impeccable", indiquait un automobiliste dans la matinée.
© Sytadin
D'autres se sont reportés sur le vélo. "Je choisi d'utiliser le vélo pour aller travailler. Je n'ai pas envie d'utiliser les transports en commun", raconte ainsi une cycliste.

Mais à vélo non-plus, aucune affluence particulièrement importante n'a été constatée ce lundi matin.
durée de la vidéo: 01 min 18
Déconfinement : peu de cyclistes à Paris mais ils se réjouissent des pistes cyclables provisoires ©France 3 PIDF
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports automobile trafic