Déconfinement - Attestations, transports... Ce qui change à partir de ce lundi 11 mai pour les Franciliens

Usage des transports en commun, stations fermées, espaces et commerces qui rouvrent : découvrez ce qui va changer à partir de ce lundi 11 mai, date du déconfinement en France.

Des millions de stickers ont été collés dans le métro parisien pour encourager les voyageurs à respecter les mesures de distanciation physique.
Des millions de stickers ont été collés dans le métro parisien pour encourager les voyageurs à respecter les mesures de distanciation physique. © IP3 PRESS/MAXPPP
Les Franciliens vont pouvoir sortir de chez eux sans risquer une amende. Mais pour autant, il leur sera difficile de circuler facilement dans la région. L'usage des transports en commun va être très régulé. Ainsi il sera obligatoire de se munir d'une attestation pour les emprunter aux heures de pointe (entre 6h30 et 9h30 et entre 16h et 19h).

Elle sera soit de déplacement professionnelle et remplie par l'employeur, soit individuelle et devra répondre à l'un des sept motifs qui y figure (trajet pour se rendre sur le lieu de travail, à un établissement scolaire ou pour porter assistance à une personne vulnérable, par exemple).

L'absence d'attestation sera sanctionnée par une amende de 135 euros. "Une tolérance sera prévue pour les premiers jours", a précisé Elizabeth Borne, la ministre de la Transition écologique et solidaire.

3 400 agents aidés par des forces de police seront chargés de gérer les flux dans ces transports, et d'appliquer les sanctions.

Par ailleurs, les déplacements de moins de 100 km sont aussi réglementés. Le ministre de l'Intérieur a précisé jeudi dernier qu' "un simple justificatif de domicile sera suffisant - l'attestation d'assurance, une facture, un chéquier", indique le Journal Du Dimanche (JDD).  

Une soixantaine de stations fermées

De nombreuses stations de métro seront fermées à partir du 11 mai, dont certaines très fréquentées comme les stations République, Strasbourg-Saint Denis, Place de Clichy ou Opéra, notamment car elles ont des quais et des couloirs étroits explique l'AFP.

Toutes les lignes auront un trafic assuré de 70% au moins (85% pour la ligne 13), 75% pour les RER A et B comme pour les bus (consultez le trafic ligne par ligne), et au moins 80% pour les tramways.

Consultez le plan ou la liste des stations fermées ici. Du côté des Transilien, la SNCF prévoit de faire circuler 60% des Transilien "entre 6h et 22h". Il sera possible de consulter les horaires des trains pour le lendemain chaque jour à partir de 17h.

L'entreprise prévoit d'intensifier la circulation de ses trains et promet "une offre à 100 % du plan de transport sur la première quinzaine de juin".

"En temps normal, près de 5 millions de personnes empruntent chaque jour les transports franciliens (plus de 10 millions de voyages) ; nous devons passer à 1,5 ou 2 millions", a affirmé Valérie Pécresse, présidente de la région dans une interview au JDD.
 

Port du masque obligatoire dans les transports

"4,4 millions de masques" seront distribués aux opérateurs de transports dans la région Île-de-France a affirmé Christophe Castaner à "Questions politiques" sur France Inter, franceinfo et Le Monde.

Il sera obligatoire de porter un masque dans les transports sous peine d'une amende de 135 euros.

Le gouvernement a décidé que la distanciation physique s'appliquerait également à bord, pour limiter la propagation du coronavirus. Obliger les voyageurs à rester à au moins un mètre les uns des autres réduit leur nombre de 80 %.

Du coup, la "capacité d'emport" va être limitée à environ 15 % de la normale, calcule la PDG de la RATP Catherine Guillouard à l'AFP.

Par ailleurs, des distributeurs de gel hydroalcoolique vont être installés à partir de ce lundi aux arrêts de bus rapporte France Bleu Paris et dans les principales gares et stations parisiennes. Plus d'un million de stickers ont été posés dans les stations RATP pour indiquer aux voyageurs les mesures de distanciations sociales.
 

Mobilités douces

Alternative à la fois aux transports en commun et à la voiture, les autorités tentent d'encourager l'usage massif du vélo dans les déplacements. Des centaines de kilomètres de pistes cyclables temporaires, les fameuses "corona pistes", ont été créées dans la région, dont 50 km à Paris. Certaines d'entre-elles suivent les itinéraires des lignes de métro (comme la ligne 13) ou permettent de rejoindre des lieux auparavant difficilement accessibles au vélo comme La Défense. Opérationnelle d’ici au mercredi 13 mai, la piste relie la commune de Neuilly-sur-Seine au centre des affaires.

Nul doute aussi que de nombreux Franciliens tenteront de se rabattre sur les véhicules en libre-partage, comme les trottinettes électriques ou les vélos en libre-service, comme lors des grèves de décembre 2019.  

Des parking-relais aux portes de Paris

Pour les Franciliens qui résident loin de la capitale et qui souhaitent s'y rendre, 30 parkings-relais ont été créés.

Cet accès gratuit sera "réservé aux automobilistes pour une entrée et une sortie quotidienne, titulaires d'un Pass Navigo chargé et qui ne sont pas déjà titulaires d'un abonnement dans le parc qui répond à leur besoin de mobilité", précise la Fédération nationale des stationnements citée par France Bleu Paris.

Mais le nombre de places sera très limité, quelques milliers au total (moins de 2 500 selon le document publié par la radio locale), soit une goutte d'eau du trafic dans la région.
 

De nombreux espaces ouvrent à nouveau

Les bois de Vincennes et de Boulogne seront intégralement rouverts, tout comme le Champ-de-Mars et l'esplanade des Invalides et les voies sur berges.

De même, l'ensemble des marchés, alimentaires et non-alimentaires, seront également autorisés à rouvrir à partir du mardi 12 mai s'ils respectent "un cahier des charges" précis.

En revanche, les parcs et jardins sont fermés "jusqu'à nouvel ordre" à Paris ainsi que les centres commerciaux et grands magasins de plus de 40 000 m² dans la région. A Paris sont concernés les Forum des Halles, les Galeries Lafayette Haussmann, le Printemps Haussmann, les centres Italie 2 et Beaugrenelle.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société coronavirus santé transports transports en commun économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter