Vague de chaleur : les températures augmentent en Île-de-France. La pollution de l'air aussi

Publié le Mis à jour le

La vague de chaleur s'intensifie en Île-de-France. Le pic est attendu vendredi et samedi. Favorisé par les fortes températures, un épisode de pollution de l'air à l'ozone est prévu ce jeudi dans tous les départements franciliens. La préfecture de Paris annonce abaisser de 10 Km/h les vitesses maximales des véhicules vendredi.

Un épisode de pollution de l'air à l'ozone est prévu ce jeudi et vendredi en l'Île-de-France, favorisé par le temps ensoleillé et les fortes chaleurs. Presque tous les départements sont concernés : Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne.  

Les antennes régionales d'Atmo, l'association agréée pour la surveillance de la qualité de l'air, indiquent dans des communiqués que les niveaux d'ozone dépasseront vendredi le seuil d'information et de recommandation, soit 180 µg/m³.

La préfecture de police de Paris a pris des mesures pour préserver la qualité de l'air. Les vitesses maximales à partir de 90 km/h sont abaissées de 10km/h. Les travaux d'entretien sont également suspendus : il est interdit de passer la tondeuse, de brûler des déchets, d'utiliser du white spirit ou de la peinture.  

Pic de chaleur vendredi et samedi

Des températures caniculaires sont attendues en Île-de-France vendredi et samedi selon Météo-France. A noter que la région n'est pas, à ce stade, placée en alerte rouge canicule. 

Les bons gestes à adopter

L'ozone peut provoquer des irritations au niveau des yeux, des toux et des problèmes pulmonaires, surtout chez les enfants et les personnes asthmatiques.

Il est conseillé de limiter au maximum l'usage de la voiture, de limiter les activités physiques et sportives intenses à l'extérieur en cas de forte pollution. Il est recommandé aussi aux personnes vulnérables de privilégier "les sorties les plus brèves, celles qui demandent le moins d'efforts et d'éviter de sortir dans l'après-midi" et de s'hydrater régulièrement en ce qui concerne les fortes températures. 

A Paris, les personnes vulnérables peuvent êtres aidées en cas de fortes chaleur. Le dispositif REFLEX mis en place par la Ville permet aux personnes de plus de 65 ans d’être accompagnées lors de ces périodes à risque.

Le ministère de la Santé a activé un numéro gratuit Canicule info service : 08.00.06.66.66 afin de répondre aux interrogations et donner des conseils pratiques.