• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Vélib' pourrait échapper à JC Decaux à partir de 2018

© Jean-Philippe Ksiazek/AFP Photos
© Jean-Philippe Ksiazek/AFP Photos

Selon le journal "Le Parisien", la commission d'appel d'offres de la Ville de Paris s'est prononcée pour confier la délégation de service des vélos en libre-service Vélib' à un nouveau prestataire, la société Montpellieraine Smoove, pour les quinze ans à venir.

Par Christian Meyze

La Ville de Paris a émis un appel d'offres qui doit être arbitré début avril, pour désigner l'entreprise qui exploitera la délégation de service des vélos en libre-service de Paris et des collectivités de banlieue associées pour les quinze années à venir, à compter de 2018.

La commission d'appel d'offres vient de se réunir pour examiner les dossiers des soumissionnaires et selon le Parisien, elle s'est prononcée pour la proposition de la société Smoove, PME de Montpellier, présente sur ce marché depuis 2008 et qui équipe en vélos en libre-service 26 villes en France et dans le monde.
Bien sûr, l'appel d'offres doit encore passer par quelques étapes et la société Smoove doit encore préciser sa proposition, dans les prochains jours. Mais si ce choix était confirmé et entériné par les élus du syndicat mixte Vélib'Métropole, tout devrait être changé : stations, bornes d'accrochages, vélos. Un sacré chantier donc, dont on ignore encore et le coût, et le "payeur".

Un système antivol

Le cahier des charges de l'appel d'offres prévoit 30% de vélos électriques. Mais ce qui, semble-t-il, a séduit la commission, c'est le système de verrouillage de la fourche du vélo, spécialité de Smoove, qui permet entre autres, de déposer son vélo, une fois son trajet terminé, à n'importe quelle station, même si elle est pleine. car le vélo est inutilisable lorsqu'il est verrouillé. L'argument est de taille, car il rend son usage plus souple, mais il permet aussi de limiter les vols qui touche aujourd'hui 70% du parc Vélib !

Si la décision de changer l'opérateur et donc de remplacer la société Decaux, compte tenu de l'importance du marché, on peut déja prévoir une grosse bataille juridique avec des recours, comme cela avait déja été le cas en 2006, lorsque, dans un premier temps, l'appel d'offres avait été remporté par un concurrent de Decaux dans le monde, la société Clear Channel. Mélissa Genevois, Isabelle Dupont et Yoann Dorion
En 2018, Vélib' pourrait changer d'opérateur

 

Sur le même sujet

La compagnie Carabosse enflamme le parc de la Villette

Les + Lus