Cet article date de plus de 6 ans

Interdiction des bâches publicitaires géantes sur les immeubles classés

Cette publicité géante, installée sur un échafaudage de la place des Vosges, avait été retirée en mai 2014 par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti. Un amendement au projet de loi sur la diversité interdit désormais les bâches publicitaires sur les immeubles classés.
Désormais, les bâches publicitaires qui recouvrent les façades d’immeubles classés seront interdites
Désormais, les bâches publicitaires qui recouvrent les façades d’immeubles classés seront interdites © AFP
Autorisé depuis 2007, par le code du patrimoine, des affiches géantes de publicité installées sur les échafaudages poussaient sur les façades des musées. Orsay, le Louvre, la Conciergerie, le palais de justice ou encore le Grand Palais et l'Opéra ont été à un moment où le sont encore, recouvertes d'immenses publicités vantant un parfum, une tablette numérique, des montres de luxe, une marque automobile…

Désormais, les bâches publicitaires qui recouvrent les façades d’immeubles classés seront interdites. La mesure est passée presque inaperçue, c'est jeudi dernier qu'un amendement écologiste au projet de loi sur la biodiversité a été adoptée en première lecture à l'assemblée nationale. Cette décision qui devrait être saluée par ceux qui dénoncent le « couloir publicitaire » qu’est devenue la Seine depuis quelques années, pose aussi le problème de financement des travaux car ce mode d'affichage publicitaire est aussi une affaire de gros sous.

>> Les explications de Bruno Lopez avec Daniel Petitcuenot






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affichage publicitaire économie