JO de Paris 2024 : le ticket de métro passera à 4 euros pendant l'été

Le prix du ticket de métro parisien à l'unité va quasiment doubler du 20 juillet au 8 septembre 2024, annonce Valérie Pécresse. La présidente d’Île-de-France Mobilités (IDFM) souhaite ainsi financer le surcoût des transports lié aux JO.

Pendant l’été, le prix du ticket de métro passera à 4 euros contre 2,10 euros actuellement, pour financer le surcoût des transports lié aux Jeux olympiques de Paris-2024, annonce Valérie Pécresse dans une vidéo publiée sur X. La présidente d’IDFM, l’autorité des transports franciliens, indique également que le carnet passera à 32 euros, contre 16,90 euros actuellement.

Les forfaits Navigo mensuels et annuels, les passes Imagin'R et senior "ne seront pas concernés par ces augmentations", précise l’élue LR, qui annonce aussi le lancement d'un forfait spécial pour les visiteurs. "A l'occasion des Jeux olympiques", "nous allons créer un nouveau passe, le Passe Paris 2024, qui permettra aux visiteurs de se déplacer dans toute l'Île-de-France", déclare-t-elle.

Ce nouveau forfait, qui sera disponible du 20 juillet au 8 septembre, "coûtera 16 euros par jour", avec un tarif dégressif en fonction du nombre de journées, et "70 euros par semaine". Il permettra aux voyageurs d'accéder à la totalité du réseau francilien, aéroports et Orlyval compris, précise IDFM à l'AFP.

Un surcoût estimé à 200 millions d'euros

"C'est le juste prix", estime Valérie Pécresse, pour qui il n'est "pas question que les Franciliennes et Franciliens payent" le surcoût - qu'elle estime à 200 millions d'euros - engendré par les JO. Pour transporter 10 millions de spectateurs, la RATP et la SNCF seront en effet contraintes d'augmenter largement le nombre et la fréquence de leurs trains sur le réseau francilien.

Afin de forcer les passagers occasionnels à se diriger vers le forfait JO et limiter les files d'attente générées par l'achat massif de tickets à l'unité, le prix de ceux-ci sera en parallèle temporairement augmenté. Le prix du trajet vers les aéroports sera lui aussi rehaussé (16 euros, contre environ 11 euros actuellement pour Roissy et Orly) et "les autres forfaits jour et semaine seront suspendus", ajoute Le Parisien, d'après une interview avec Valérie Pécresse. 

"Les abonnés qui ont un Navigo mensuel ou annuel, un passe Imagin'R ou un passe senior ne seront pas concernés par ces augmentations", précise la présidente d’IDFM dans sa vidéo. Elle conseille aux "voyageurs occasionnels" hors JO d'anticiper et "d'acheter avant le 20 juillet leur titre de transport, soit sur une carte Easy, soit sur Liberté+, afin de ne pas être impactés par ces hausses". 

"La surcharge durera jusqu’au 8 septembre, soit bien au-delà de la cérémonie de clôture du 11 août"

"C’est plutôt juste qu’il y ait des tarifs plus élevés pendant les Jeux olympiques pour les non-abonnés et les non-résidents. L’offre supplémentaire coûte cher et si c’est pas le visiteur qui paie ce sera l’usager du quotidien ou le contribuable", réagit l’association d’usagers Plus de trains sur X.

"Ce qui est plus surprenant en revanche c’est que la surcharge durera jusqu’au 8 septembre, soit bien au-delà de la cérémonie de clôture du 11 août. Les Jeux paralympiques fin août début septembre ? Il y aura bien moins de visiteurs", souligne l’association.

L'adoption de ces nouveaux tarifs est soumise au vote du Conseil d'administration d'IDFM le 7 décembre, précise l'autorité à l'AFP.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité