JO de Paris 2024 : porte Maillot, bois de Charonne, l'Adidas Arena, trois gros chantiers parisiens touchent à leur fin

Plus sur le thème :

Végétalisation, embellissement de la ville, création de nouveaux équipements sportifs… À moins d’un an des Jeux olympiques, la mairie de Paris doit mettre en ordre les 1700 chantiers qu’elle a lancés pour un coût de 180 millions d’euros.

La Ville de Paris a fait le point lors d'une conférence de presse sur les 1700 travaux en cours dans la capitale. Forêts urbaines, pistes cyclables... Voici un point sur les trois principaux chantiers à un an des JO.

2000 arbres au bois de Charonne

Situé entre la porte de Vincennes et la porte de Montreuil, le bois de Charonne devrait voir le jour mi-2024. Au total, 2000 arbres vont être plantés sur une ancienne friche ferroviaire qui appartenait à la SNCF. Un terrain de 3,5 hectares qui ne devrait pas faire de l'ombre au bois de Vincennes (995 hectares, dont la moitié de forêts) mais participera à reverdir Paris.

Autre projet de végétalisation, la place de Catalogne, dans le XIVe arrondissement, 470 arbres vont également être plantés. Christophe Najdovski s’est félicité des 800 arbres déjà plantés dans 80 rues de la capitale cet hiver. 

"Nous n’avons jamais autant planté dans les rues de Paris depuis Haussmann, c’est-à-dire depuis 150 ans. Le 20e siècle a été celui de l’adaptation de la ville à l’automobile, et aujourd’hui nous sommes dans une phase où nous étudions toutes les possibilités de planter", a ajouté l’adjoint à la mairie de Paris, en charge de la Végétalisation de l’espace public.

La porte Maillot prête pour les JO

En chantier depuis fin 2021, la porte Maillot devrait être débarrassée de ses travaux avant le début des Jeux olympiques. 24 millions d’euros ont été engagés pour rénover cette place, nouveau nœud de transports, où se croiseront les RER E et C, la ligne 1 du métro et le T3b.

Le tramway, qui relie actuellement la porte de la Chapelle à la porte d’Asnières, sera, en effet, prolongé jusqu’à la porte Dauphine. Les premiers essais auront lieu d’octobre 2023 à mars 2024 pour une mise en service prévue en avril 2024.

Un chantier suivi par la mairie de Paris, mais aussi par le maire du 17e arrondissement de Paris. "Les travaux avancent bien. Nous avons eu quelques retards cet été, mais qui ont été comblés", rassure Geoffroy Boulard. "Les voies de circulation, du milieu de la porte Maillot, vont être restituées progressivement. On est actuellement à 2 x 2 voies, mais le nombre de voies ouvertes à la circulation va s’élargir progressivement et les voies dédiées aux transports en commun vont être pérennisées", ajoute l’élu.

L'Adidas Arena accessible à vélo

Seul site olympique construit à l’intérieur de Paris, l’Adidas Arena, située porte de la Chapelle, accueillera dès mars prochain un tournoi international de badminton.
Une répétition officielle, avant les Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Le site de 8000 places verra alors se disputer des compétitions de badminton, de para-badminton, mais aussi de gymnastique rythmique et de para-haltérophilie.

Cette enceinte de 8000 places, dont le coût est estimé à 127 millions d’euros, sera livrée début 2024. Prévu initialement pour l’été 2023, cet "équipement très ambitieux et très innovant", selon les mots de Pierre Rabadan, a connu d’importants retards. Des "difficultés liées à la crise sanitaire puis aux conséquences de la guerre en Ukraine", selon l’adjoint à la maire de Paris en charge du Sport, des Jeux olympiques et paralympiques.

L’Adidas Arena, comme tous les sites olympiques, sera accessible par voie cyclable a promis David Belliard, adjoint chargé des Mobilités et de la Voirie. 20 kilomètres de pistes ont déjà été réalisés cet été et 10 kilomètres supplémentaires doivent encore être construits pour atteindre cet objectif. 




L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité