JO de Paris 2024 : votre métro, RER ou train sera-t-il bondé ? Découvrez cette carte pour anticiper ses déplacements cet été durant les épreuves sportives

Le ministère des Transports a mis en ligne une carte interactive Son objectif : permettre aux personnes d'anticiper les difficultés de déplacement, lors des Jeux Olympiques et Paralympiques. Les premiers ont lieu du 26 juillet au 11 août, suivi des seconds, du 28 août au 8 septembre.

Connaître les itinéraires encombrés avant les Jeux Olympiques et Paralympiques, c'est désormais possible. Depuis le 29 janvier, le ministère des Transports a mis en ligne une carte interactive. Elle permet de voir les routes, les stations et lignes de métro ou de RER potentiellement encombrées, pendant toute la période des épreuves.

La carte intègre toutes les lignes des réseaux RATP, SNCF, mais aussi les axes routiers de Paris et de l'Île-de-France. Un code couleur vert, jaune, orange et rouge indique ces routes, gares et stations qu'il convient d'éviter si possible, durant ces périodes. Précision importante : il ne s'agit pas d'un calculateur d'itinéraires alternatifs, comme le précise le tutoriel du ministère des Transports.

Cette carte est un des éléments du TDM. Cette abréviation anglaise désigne le "Travel Demand Management". En français, il s'agit de la "gestion de la demande de transport". Ce dispositif vise à concilier à la fois le transport des spectateurs, et le maintien de la vie économique.

Une idée déjà en place lors de précédentes olympiades

Plusieurs mesures font partie de la "gestion de la demande de transport", selon le ministère de la Transition Écologique. La carte interactive en est une, aux côtés d'une campagne de communication en cours dans les médias et sur internetL'objectif est "d’inciter les voyageurs du quotidien à diminuer ou anticiper leurs déplacements pendant les compétitions". Le TDM (lien en anglais) a déjà servi, lors des Jeux Olympiques de 2012 à Londres (Royaume-Uni).

Il se fonde entre autres sur les données des opérateurs de transport. "Nous avons fourni nos données sur les transports en commun, à l'État. Notre autorité a eu la charge de créer le plan de transport, c'est-à-dire le nombre de trains, de métros, de RER et de bus en circulation. Il y aura en moyenne 15% de renfort d'offre cet été", détaille Île-de-France mobilités (IDFM), autorité organisatrice des transports en commun dans la région.

La carte a été en partie élaborée à partir de prévisions, du moins pour ce qui concerne les transports en commun. "Des spécialistes ont calculé la fréquentation, la capacité des gares et de la voirie, pour les lignes. Nous avons vu combien il était possible d'ajouter de trains en plus, en lien avec les opérateurs comme la RATP et la SNCF", précise IDFM.

Des conséquences sur le terrain

Un exemple peut venir à l'esprit. Il s'agit du secteur du parc des Princes et de Roland-Garros, dans le 16e arrondissement de Paris. Ces deux sites n'ouvrent pas en même temps, d'habitude. Les Jeux Olympiques changent la donne. Ces deux endroits accueillent les épreuves de tennis, de boxe et de football.

Autant de personnes qu'il faut gérer, pour Île-de-France Mobilités : "Il y a plusieurs leviers. Nous allons par exemple renforcer l'offre sur les lignes 9 et 10 du métro, avec 20% de métro et 50% de RER C en plus. Sans compter les navettes-bus additionnelles. Autre levier, à l'inverse : baisser la demande, et prévenir les personnes qui n'ont pas obligation d'être dans les transports."

LIRE AUSSI. JO de Paris 2024 : les transports, un défi "massif" mais "c'est à notre portée", estime Emmanuel Macron

Une nuance toutefois : les Parisiens ne doivent pas s'attendre à des données en temps réel. En revanche, le site précise que cette carte va bientôt être complétée avec d'autres indications. Les "informations concernent les Jeux Olympiques, les données concernant le montage des sites temporaires, le parcours de la flamme, la cérémonie d’ouverture et les Jeux Paralympiques", seront ajoutés, au fur et à mesure.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité