JO de Paris 2024. Zone rouge, place de la Concorde fermée, dérogations... Comment allons-nous circuler en voiture à Paris cet été ? On vous explique ce que prévoit la préfecture de police.

Après plusieurs mois de concertation et de consultation avec les élus locaux et les riverains, Laurent Nuñez, préfet de Police, a présenté le plan de circulation pendant les JO. Les listes des personnes autorisées à circuler dans les zones rouges ont été élargies. Les dérogations passeront par une inscription sur une plateforme ouverte au mois d’avril.

Le préfet de police l'a rappelé "piétons, vélos, trottinettes circuleront librement partout dans Paris" mais pour la circulation motorisée, ce sera une autre histoire. 

Différents périmètres ont été délimités et notamment les zones rouges qui comprennent les sites olympiques, correspondent aux périmètres de sécurité antiterroriste. Il faut notamment protéger les flux de spectateurs qui seront très importants. L’entrée dans ces périmètres, surveillés par la police, nécessite fouilles et palpations et bien sûr une accréditation pour y accéder.

De nouvelles cartes mises en ligne

Depuis le dernier point présenté en novembre dernier certains périmètres ont été parfois rétrécis afin de désenclaver des établissements scolaires ou des entreprises. Les nouvelles cartes ont été mises en ligne par la préfecture de police.

Certaines professions, des salariés et les riverains pourront entrer et sortir avec leur véhicule. Des dérogations pour la circulation seront mises en place. Pour cela il faut se rendre sur la plateforme numérique qui sera ouverte courant avril 2024 pour obtenir son attestation numérique. 

"Nous avons apporté beaucoup d’assouplissements en matière de circulation automobile", affirme le préfet de police Laurent Nunez.

Des personnes autorisées dans les zones rouges munies d'une attestation numérique

  • Les riverains avec véhicule et bénéficiant d’un parking
  • Toutes les catégories de soins peuvent avoir un accès
  • Les dépannages (ascenseurs / plombiers...) sont autorisés
  • Les auto-écoles dont les locaux sont dans la zone peuvent rentrer et sortir comme les sociétés de location et les transports de fonds
  • Les professionnels exerçant dans les zones rouges en horaires décalés sont autorisés s'ils bénéficient d'un parking souterrain. L'objectif pour les salariés doit être de se déplacer tant que cela est possible sans voiture.
  • Si on ne peut pas faire autrement, les déménagements sont autorisés mais ne doivent être sans emprise sur la voie publique 
  • Les livraisons pour les chantiers ou restaurant demeurent autorisées à des horaires fixés par la préfecture
  • Les maraudes sont permises
  • Les taxis et les VTC peuvent entrer et sortir de la zone

Qui pourra se passer de l’attestation numérique ?

Certaines professions relevant de l’urgence, des soins ou même pour des avocats devant assister un client en garde à vue par exemple pourront entrer dans ces zones sans attestation numérique.

Le préfet de police a également expliqué que pour les épreuves de course qui partent toute du centre de Paris, il ne sera pas nécessaire de passer par la plateforme. Ces courses ont souvent lieu le week-end et leur durée est moins longue.

Une exception a également été faite en Seine-Saint-Denis pour l’épreuve de paracyclisme. La course se déroulera en semaine et toutes les épreuves ont lieu au même endroit.

Les transports en commun déviés

Les cars de touristes sont d'ores et déjà exclus des zones rouges.

Les bus de la RATP ne pourront pas circuler à moins que la déviation soit totalement impossible. Dans ce cas il y aura une dérogation. La liste des lignes qui posent problème a été transmise vendredi dernier par Île-de-France Mobilité et doit être étudiée par la préfecture de police.

Les chantiers d’installation des sites olympiques à Paris 

Un point a également été fait sur les chantiers d’installation des différents sites olympiques. Certains prendront place au cœur de Paris. Par exemple, les aménagements de la place de la Concorde ont commencé sans gêner la circulation. Elle sera complètement fermée à partir du 1er juin. La date de fermeture totale de la circulation des autres sites où des constructions vont débuter (les Invalides, Trocadéro et Champ de Mars) seront dévoilées la semaine prochaine. Les automobilistes devront penser à anticiper et peuvent consulter les cartes des phases de montage et démontage.

Les règles de circulation pour la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques et paralympiques ne sont pas encore connues. Elles doivent être détaillées lors d’un nouveau point d’étape dans le courant mois de mars.