JO de Paris-2024. Vol des plans de sécurisation des Jeux : les données dérobées ne sont pas sensibles, ce que l'on sait de l'enquête

Une sacoche contenant un ordinateur et deux clés USB où auraient été stockés les plans de sécurisation des Jeux olympiques de Paris par la police municipale a été dérobée lundi soir dans un train gare du Nord. Le parquet de Paris affirme que les informations contenues dans l'ordinateur et les 2 clés USB ne sont pas sensibles.

Lundi 26 février dans la soirée, un homme s’est présenté au commissariat de la gare du Nord à Paris afin de déposer plainte suite au vol de sa sacoche. Son propriétaire a expliqué que son ordinateur professionnel et deux clés USB contenaient des données sensibles, à savoir les plans de sécurisation des JO par la police municipale.

Ou s'est passé ce vol ?

Cet homme, ingénieur à la mairie de Paris, a pris place lundi soir dans un train allant à Creil, dans l'Oise. Il avait mis sa sacoche dans le coffre à bagages au-dessus de son siège, selon les premiers éléments fournis à la police. Son train étant retardé, il a décidé de changer de train et d'en prendre un autre qui partait également à Creil, a-t-il expliqué aux policiers. Mais il oublie sa sacoche. Quand il s'en rend compte, celle-ci a été dérobée.

L'enquête a été confiée à la police régionale des transports

Selon le parquet de Paris, "une enquête pour vol" a été ouverte et ajoute : "S'il a pris soin de signaler que son sac contenait une clé USB professionnelle et que cet élément a été divulgué, il importe toutefois de préciser que cette clé ne contenait que des notes en lien avec la circulation dans Paris lors des Jeux Olympiques et non sur des dispositifs de sécurité sensibles".

Suite à cette plainte, une enquête a été ouverte. Les investigations seront menées par les agents de la Surêté régionale des transports (SRT). La police des transports devrait exploiter les images de vidéoprotection de la gare du Nord.

Tony Estanguet, le président du comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 (Cojop), n'a pas confirmé le vol d'un ordinateur et de clés USB contenant les plans de sécurisation de la compétition."Je n'ai pas eu la confirmation de la ville de Paris, donc je préfère attendre que cette information soit confirmée avant de m'exprimer", a-t-il assuré mercredi sur le plateau de l'émission "Télématin" de France 2.

L’inspection générale de la Ville de Paris a diligenté une enquête

Dans un communiqué, la mairie de Paris a indiqué mercredi que "les premières vérifications ont permis d'établir que l'agent n'était en possession d'aucune information relative à l'organisation et au déploiement des forces de l'ordre pendant les Jeux olympiques et paralympiques".

Le matériel informatique dérobé "contenait des prises de notes à usage interne, relatives à son travail à la mission informatique de la direction de la voirie et des déplacements", a détaillé la Ville dans son communiqué. Pour empêcher une intrusion dans son système informatique, la mairie dit avoir effectué "l'ensemble des réinitialisations nécessaires".

Par ailleurs, la maire de Paris Anne Hidalgo dont le cabinet et plusieurs adjoints se sont réunis à ce sujet mercredi matin, a demandé à l'inspection générale de la Ville d'enquêter sur ces "manquements avérés aux procédures de sécurité interne". La mairie envisage des "sanctions" en fonction des conclusions qui seront tirées.

La Ville prévoit de mobiliser un effectif de 2 000 agents de la direction de la police municipale pour les JO (26 juillet - 11 août).