L'homme relaxé pour l'agression du petit-neveu de Brigitte Macron interdit à Paris

Publié le
Écrit par Fleur Tirloy

A l'occasion de la 14e journée de mobilisation contre la réforme des retraites, le jeune homme de 22 ans qui a été relaxé lundi dans l'affaire de l'agression du membre de la famille de la Première dame a été interpellé. Il a interdiction de paraître à Paris pendant trois mois.

Un homme de 22 ans, relaxé lundi à Amiens dans le dossier de l'agression du petit-neveu de Brigitte Macron, a été interdit de paraître à Paris pour trois mois après son interpellation mardi près du lieu de départ de la manifestation parisienne contre la réforme des retraites, a indiqué le parquet de Paris ce mercredi. Il avait été interpellé près des Invalides avec un casque et des gants coqués, a précisé ce mardi une source policière.

D'après le parquet de Paris, il a été présenté ce mercredi matin à un délégué du procureur qui a classé sans suite son dossier, sous condition du respect d'une interdiction de paraître à Paris pour une durée de trois mois.

Relaxé lundi, interpellé mardi

Le jeune homme avait été relaxé lundi "au bénéfice du doute" par le tribunal judiciaire d'Amiens où il comparaissait avec deux autres hommes pour l'agression le 15 mai dernier de Jean-Baptiste Trogneux, petit-neveu de l'épouse du chef de l'Etat.

Il s'était présenté à la barre comme un journaliste indépendant sur TikTok. Déjà condamné pour des violences, il ne sait ni lire, ni écrire et avait assuré ne pas avoir touché M. Trogneux. Ses deux coprévenus, au profil de marginaux comme lui, ont été condamnés à douze et quinze mois de prison ferme.

Source : AFP

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité