La maire de Paris, Anne Hidalgo, quitte X (ex-twitter) : une "arme de destruction massive de nos démocraties", selon elle

La maire (PS) de Paris Anne Hidalgo a annoncé qu'elle supprimait son compte sur le réseau social X (ex-Twitter) car "la liste des dérives est infinie". Le réseau social a été racheté par le milliardaire controversé Elon Musk en octobre 2022.

"J'ai pris la décision de quitter X. Loin d'être l'outil révolutionnaire qui, au départ, permettait un accès à l'information au plus grand nombre, X est devenu ces dernières années l'arme de destruction massive de nos démocraties", écrit Anne Hidalgo sur son compte X et dans une tribune publiée ce jour dans Le Monde. Elle s'était inscrite en 2009 sur Twitter.

Le compte de la Ville de Paris reste en revanche sur X, a précisé la mairie à l'AFP.

"Manipulation, désinformation, amplification des pulsions de haine, harcèlement organisé, antisémitisme et racisme avérés, meutes attaquant les scientifiques, les climatologues, les femmes, les écologistes, les progressistes et toutes celles et tous ceux de bonne volonté qui souhaitent un débat politique serein et apaisé dans un monde de plus en plus complexe: la liste des dérives est infinie", ajoute l'élue socialiste, qui dénonce aussi un algorithme "où seul compte le nombre de 'likes'".

Plusieurs personnalités ont déjà quitté X

Depuis le rachat de Twitter par Elon Musk en octobre 2022, plusieurs personnalités ont annoncé leur départ, dont l'Américaine Gigi Hadid un mois plus tard, mais il n'y a pas de mouvement massif.

Plusieurs politiques ont annoncé ouvrir des comptes sur des réseaux concurrents, dont le commissaire européen Thierry Breton pour Bluesky, mais sans quitter X.

Certaines organisations ont en revanche franchi le pas, comme le réseau américain de radios publiques NPR, ou récemment l'agence allemande contre la discrimination, ainsi que des chercheurs et spécialistes du climat dont l'activité sur le réseau social a fortement baissé, selon une étude publiée en août.

Cette plate-forme et son propriétaire "entravent (...) délibérément les informations nécessaires à l'avènement de la transformation écologique et énergétique radicale dont nous avons besoin, au profit de discours climatosceptiques, promus par les intérêts des énergies fossiles", a ajouté Mme Hidalgo, qui conclut comme un appel lancé au monde politique : "Ce média est devenu un vaste égout mondial et nous devrions continuer de nous y précipiter ?".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité