La première manufacture textile solidaire et circulaire va ouvrir début 2023 à Paris

Publié le
Écrit par Céline Brégand .

C'est une première à Paris. Afin de lutter contre le gaspillage vestimentaire et de favoriser l'emploi de personnes en insertion, la mairie de Paris est sur le point d'inaugurer une manufacture textile solidaire et circulaire locale. Un projet ambitieux articulé autour de cinq partenaires.

La manufacture Berlier, première manufacture textile parisienne solidaire et circulaire, devrait voir le jour au début de l'année 2023. La Ville de Paris, à l'initiative de ce projet, souhaite lutter contre la surproduction et la surconsommation de vêtements, la mode faisant partie des industries les plus polluantes au monde. L'ambition est triple : développer une filière locale d'économie circulaire du textile, créer des emplois solidaires et non délocalisables, et relocaliser les activités productives et artisanales.

La manufacture disposera de locaux de 1 150m² au 2e étage de l'hôtel industriel Berlier, dans le 13e arrondissement de Paris. Ils seront loués à cinq structures de l'économie sociale et solidaire. Et ce, à loyer modéré, grâce à une subvention de 2,5 millions d'euros de la mairie de Paris à la Régie immobilière de la Ville de Paris. Ce plateau de production de textiles hébergera ainsi pour plusieurs années les associations Fashion Green Hub, H.A.W.A, Espero, l'entreprise Trevo et la manufacture textile Whole. 

À son ouverture, Berlier emploiera "35 personnes dont 24 en insertion et 11 encadrants. La majorité seront des femmes en recherche d'emploi depuis deux ans et des femmes réfugiées", détaille Florentin Letissier, adjoint à la maire de Paris en charge de l’économie sociale et solidaire, de l’économie circulaire et de la contribution à la stratégie zéro déchet. Ces personnes en situation de précarité seront ainsi formées aux métiers de la couture. À Paris, le potentiel d'emplois d'ici à 2030 est estimé à "3000 postes dans la filière textile circulaire", souligne-t-il, espérant que la manufacture Berlier va essaimer. 

"S'émanciper et aller vers l'autonomie"

Parmi ces premiers employés, 15 viendront d'H.A.W.A. Créée en 2021, cette association offre une seconde vie aux vêtements et aux femmes. Elle a ainsi créé un chantier d'insertion qualifiant et a développé un projet d'upcycling en confectionnant des vêtements, des chaussures, et de la maroquinerie à partir de chutes de vêtements. 

"Mes 25 salariées sont majoritairement des femmes qui sont réfugiées politiques, réfugiées LGBT, victimes de violences, jeunes sans emploi, ou encore senior de plus de 55 ans. Le but est de leur permettre de s'émanciper et d'aller vers l'autonomie", explique Hawa Sangare, fondatrice et présidente d'H.A.W.A. 

Le bien-être au travail est également une préoccupation majeure pour Hawa Sangare qui propose des horaires adaptés, des ateliers d'estime de soi, de communication ou encore des séances de sophrologie à ses employés. "La manufacture Berlier est une super opportunité qui va nous permettre de nous étendre", explique la fondatrice d'H.A.W.A qui ambitionne de recruter prochainement 20 personnes supplémentaires. 

Matériauthèque, ateliers de production, bureau d'étude…

Afin de permettre le fonctionnement d'une production textile durable, la manufacture Berlier sera dotée de plusieurs installations. Une matériauthèque de Fashion Green Hub accueillera ainsi des matières textiles de seconde main. Des ateliers de production de petites et moyennes séries à partir de matières de textiles de seconde main occuperont la plus grande partie du plateau. La manufacture sera également pourvue d'un bureau d'étude spécialisé en éco-création et éco-conception textile, un atelier de teinture végétale et un espace dédié à l'accompagnement de jeunes créateurs et créatrices. 

L'association de chefs d'entreprise mode et textile Fashion Green Lab, fondée en 2015, jouera quant à elle un rôle très important en animant l'écosystème de la manufacture et en accompagnant les entreprises. En novembre 2022, 400 entreprises étaient membres de l'association, dont 150 franciliennes, toutes labellisées ou en cours de labellisation "fabriqué à Paris". Parmi elles, des marques uniquement présentes sur Internet, que Fashion Green Lab souhaite aider à créer des points de vente en grand magasin. 

Pour l'instant, la manufacture Berlier ne se fixe pas un nombre particulier de vêtements à recycler chaque année. L'objectif est plutôt de créer "un projet exemplaire de mode circulaire, de réemploi, un projet vertueux sur le plan économique et social", souligne David Belliard, président de la Régie immobilière de la Ville de Paris. "On va renouer les fils d'une histoire", promet Jérôme Coumet, maire du 13e arrondissement autrefois quartier des teinturiers.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité