• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

La Tour Eiffel 2.0: on peut désormais faire la visite virtuelle de la Tour Eiffel en quelques clics

© Christian Meyze/France3 Paris
© Christian Meyze/France3 Paris

Cette fois, la Tour Eiffel est "cliquable"! La Société d'exploitation de la Tour Eiffel et Google viennent, par un partenariat, de mettre en ligne trois expositions numériques saisissantes qui permettent de faire une visite complète de 1887 (la construction), jusqu'à aujourd'hui.

Par Christian Meyze

L'adresse ouverte aujourd'hui http://www.google.com/culturalinstitute , mardi 16 juillet par Google et la Société de la Tour Eiffel propose trois expositions à travers lesquels vous n'ignorerez plus rien de la Dame de fer.

Difficile de dire  laquelle de ces trois expositions est la plus intéressante, la plus surprenante, tant elles dévoilent, toutes les trois, des éléments que peu d'entre nous ont eu l'occasion de voir! Parcourir ces trois modules, très riches, c'est feuilleter l'histoire,de 1884, date à laquelle Gustave Eiffel et ses ingénieurs commencent à imaginer la Tour, jusqu'à aujourd'hui, en passant par l'inauguration et la surprise des premiers visiteurs en 1889. Nombreux sont les moments d'émotion, comme cet enregistrement de 1889, de la voix de Gustave Eiffel, réalisé par Thomas Edison au sommet de la Tour Eiffel toute neuve. On y sent déja deux hommes, deux ingénieurs qui ont conscience de s'adresser aux générations futures.
DMCloud:88357
La Tour Eiffel cliquable


La première exposition est consacrée à "la Naissance de la Tour Eiffel", de 1884 à 1887. Elle s'ouvre avec d'impressionnantes vues panoramiques, à 360°, zoomables, réalisées par les équipes de StreetView de Google. Des images qui permettent à n'importe quel internaute du monde entier de voir Paris du dernier étage de la Tour sans bouger de chez lui!  / © Google
Mais ce module permet surtout de découvrir les plans détaillés de la Tour, les croquis faits par Eiffel et son équipe, les projets concurrents.

La seconde exposition raconte "la construction de la Tour Eiffel" à travers de très nombreuses photos rarement vues, des gravures, et des récits témoignages.

La troisième exposition montre l'inauguration de la Tour Eiffel mais surtout ses premiers visiteurs. Des photos émouvantes et amusantes des français qui découvrent le monument bien avant qu'il ne devienne le symbole incontournable qu'il est aujourd'hui. On peut par exemple examiner à la loupe les tout premiers visiteurs de la Tour en 1889, "en zoomant sur leur visage.

 / © Pour le tournage de la partie qui propose les vues panoramiques, Pascale Malite, la responsable de Streetview, a poussé pendant six heures, le long des coursives situées à près de 300 mètres du sol, un "chariot" équipé d'appareils photo pour reproduire le plus fidèlement possible une visite in situ. Ces vues à 360° permettent une découverte privilégiée du sommet et du 2e étage du monument, et l'internaute peut effectuer un va-et-vient entre archives d'époque et actualité", expliquent l'Institut Culturel de Google et la Société d'exploitation de la Tour Eiffel.





Créé en 2011 et basé à Paris, l'institut a noué quelque 200 partenariats avec des musées et des institutions culturelles pour proposer gratuitement l'accès en ligne à des oeuvres d'art, monuments et sites du patrimoine mondial.

Se pose alors une question: que se passera-t-il après une telle visite virtuelle, aussi complète? L'internaute qui saura tout de la Tour Eiffel aura-t-il encore l'envie de venir la voir de près, de la visiter? La visite virtuelle ne va-t-elle pas remplacer la visite réelle...et au passage, tuer "la poule aux oeufs d'or" que représentent les 6 à 7 millions de visiteurs annuels d'un des monuments les plus visités au monde? D'autant plus que sur le web, la viste est gratuite!  

Jean-Bernard Bros, le Président de la Société d'Exploitation de la Tour Eiffel, admet qu'on s'est posé longuement la question du côté de la Tour Eiffel. Mais on a fait le pari contraire, car: "On n'enlève rien à l'envie de la visite en donnant de l'information" dit Jean-Bernard Bros, qui poursuit: "au fond, rien ne remplace l'expérience du lieu."
DMCloud:88105
Jean-Bernard Bros









 

Sur le même sujet

Le festival d'Auvers-sur-Oise dans les crèches et les entreprises

Les + Lus