Le pompier agressé le 1er mai à Paris dépose plainte : qui est la femme interpellée ?

Publié le
Écrit par PDB / franceinfo

Après avoir été agressé par une femme en marge de la manifestation du 1er-Mai dimanche, un sapeur-pompier de Paris a déposé plainte. La personne soupçonnée de l'avoir frappé est une street medic.

Le pompier agressé lors de la manifestation du 1er-Mai a porté plainte, selon une information de France Inter. Alors qu’il tentait d'éteindre un feu de palette dans le XIème arrondissement dimanche, une femme a tenté de l’en empêcher. Cette dernière a d’abord bousculé le pompier en tentant de s’emparer de sa lance, avant de lui porter des coups avec la main sur son casque.

La scène, qui est survenue rue Alexandre-Dumas, a été filmée puis diffusée sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris a dénoncé une "honte à la sauvagerie" : "Incompréhensible cette nouvelle agression vis à vis des sapeurs-pompiers de Paris dans l’exercice de leurs fonctions, protéger les personnes, les biens de la Cité et le bon déroulement de la manifestation".

Le président la fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, Grégory Allione, a également condamné les faits : "Un de nos collègues militaires des pompiers de Paris vient d’être frappé par un manifestant, et empêchant l’unité de secours engagée d’éteindre l’incendie pour protéger les riverains et les biens. Qu’il soit repéré et puni."

Street medic et gilet jaune

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé dès dimanche soir que la femme soupçonnée d'avoir agressé le pompier faisait partie des personnes interpellées et placées en garde à vue suite à la manifestation. 

Selon les informations de franceinfo, la femme en question est une street medic - c’est-à-dire une bénévole présente en manifestation pour soigner les éventuels blessés. Elle est également une habituée des cortèges de gilets jaunes, toujours d’après franceinfo.

Des appels à manifester en faveur du mouvement sont publiés sur son compte Facebook. La femme se revendique aussi des convois de la liberté, créés par des chauffeurs routiers au Canada pour s’opposer aux mesures sanitaires. Elle se présente également comme une militante contre le pass sanitaire. 

La manifestation parisienne du 1er-Mai a été marquée par des affrontements entre les forces de l'ordre et certains manifestants, ainsi que des incendies de poubelles et des dégradations de mobilier urbain et d'enseignes bancaires.