Les carnets de tickets de métro en carton ne seront plus vendus dans une centaine de stations dès octobre

Publié le
Écrit par Marc Taubert
Les carnets de tickets de métro en carton seront retirés progressivement de la vente.
Les carnets de tickets de métro en carton seront retirés progressivement de la vente. © Alexis Sciard/IP3 PRESS/MAXPPP

Progressivement, les carnets de tickets de métro en carton t+ ne vont plus être vendus dans les stations de métro.

Les amoureux du ticket de métro ont encore plusieurs années pour les collectionner. Mais petit à petit, il va disparaître des transports en commun franciliens. Non pas parce que les transports vont devenir gratuits, mais car les titres seront remplacés par des paiements via smartphone, SMS, ou par des passes magnétiques. Pour l'instant, ce sont juste les carnets de tickets t+ qui sont concernés.

Trois phases sont ainsi prévues : à partir du 14 octobre, les carnets t+ en carton ne seront plus vendus dans une centaine de stations (majoritairement situées dans la rive gauche de Paris).

En janvier 2022, 176 autres stations appliqueront la mesure et en mars 2022, ce sont toutes les stations du réseau RATP qui n'en vendront plus. Les commerçants qui vendent ces carnets devront aussi les retirer à partir de la fin de l'année.

En revanche, la RATP précise bien qu'il "sera encore possible d’acheter certains titres en version carton : le ticket t+ à l’unité ou encore le billet origine destination qui permet de voyager en banlieue".

Les stations de métro où les carnets de tickets ne seront plus vendus

Des dizaines de millions de tickets en circulation

Plusieurs alternatives sont proposées aux usagers. Les forfaits Navigo, notamment le Liberté+ qui permet d'être prélevé pour les trajets effectués le mois suivant, des carnets de ticket t+ sans contact (vendus 2 euros moins chers), le passe Navigo Easy rechargeable ou le paiement via smartphone.

La RATP explique vouloir arrêter le carnet de ticket t+ en carton "après tant d’années de bons et loyaux services" pour plusieurs raisons :

  • Près de 5 millions de tickets sont démagnétisés du fait de leur proximité avec des clés ou des pièces de monnaie chaque année
  • Un ticket sur dix n’est pas utilisé car perdu, abîmé ou oublié
  • Les supports sans contact permettent de gagner en rapidité et en sécurité sanitaire

Enfin, un argument écologique existe aussi sachant qu'un ticket de métro met un an à se décomposer (autant de temps qu’un mégot de cigarette). En 2019, 28 millions de tickets ont été vendus en carnet.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.