Les trottinettes limitées à 10 km/h dans tout Paris avant Noël

10 Km/heure pas plus. Les trottinettes électriques en libre-service ne pourront plus dépasser cette vitesse dans la plupart des rues de la capitale. La mairie de Paris souhaite réguler les moyens de transport en libre-service.

Moyen de locomotion propre et pratique pour les uns, cauchemar "hyper dangereux" pour d'autres, les trottinettes en libre-service seront limitées à 10 km/h à Paris "dès la première quinzaine de décembre", excepté sur certains grands axes, a annoncé ce jeudi la mairie de Paris.

La Ville a donc une nouvelle fois, demandé aux trois opérateurs présents dans la capitale de brider la vitesse des trottinettes électriques en libre-service. 700 zones de limitation de vitesse avaient déjà éte mises en place mais selon David Belliard, adjoint à la maire de Paris en charge de la transformation de l’espace public, des transports et des mobilités, "un tel zonage n’était pas satisfaisant car il crée 'un Paris dalmatien', et serait difficilement compréhensible des usagers de trottinettes."

Ou roulera-t-on à 10 km/heure ? 

Ou roulera-t-on à 20 Km/heure ?

298 accidents de trottinettes depuis le début de l’année

Les trottinettes ont été responsables de 298 accidents depuis le début de l'année, causant deux décès et 329 blessés. 375 accidents avaient été recensés en 2020, dont un mortel.

Fin juin 2020, après la mort d'une Italienne de 32 ans, percutée par une trottinette électrique sur une allée piétonne, la mairie de Paris avait menacé les trois opérateurs privés autorisés, de ne pas renouveler leur contrat s'ils ne faisaient pas des progrès sur la limitation de la vitesse et le stationnement.

L'élu écologiste, David Belliard, souhaite "'apaiser" le partage de l'espace public à l'approche des fêtes de fin d'année, alors que les rues de la capitale sont bien souvent bondées.

Et ma trott électrique ?

Concernant les trottinettes électriques personnelles, David Belliard a souligné que la mairie n'avait "pas de moyens coercitifs d'agir" puisqu'elles n'étaient pas régies par les opérateurs.

Après les trottinettes, la mairie de Paris souhaite réguler les scooters électriques en libre-service.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie circulation faits divers