Lille – PSG : le PSG doit enfin battre un concurrent direct

La défaite dimanche dernier contre Lyon est venue rappeler l’incapacité des Parisiens à s’imposer contre un gros en Ligue 1. Face à ce qui se fait de mieux dans cette première partie de saison, le LOSC, le PSG devra enfin se montrer apte à gagner une confrontation directe.

En cas de victoire, le PSG reprendrait la place de leader.
En cas de victoire, le PSG reprendrait la place de leader. © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Le PSG orphelin de ses stars. Sans Neymar, forfait pour le reste de l’année suite à une entorse de la cheville gauche, et Kylian Mbappé, pas encore remis à 100% d’une blessure à la cuisse et qui débutera certainement sur le banc, les Parisiens devront se relancer face à Lille dans un match qui a la furieuse allure de tournant (déjà) décisif de la saison. Le vainqueur de la rencontre trônera alors au sommet du classement.

Face aux Dogues, les hommes de Thomas Tuchel auront ainsi l'occasion de mater les ambitions d’un adversaire bien cramponné à la première place du championnat (avant le succès 1-4 de Lyon à Nice samedi soir). Car s’il y a une équipe qui semble armée pour créer l’exploit et chiper le titre du PSG à la fin de l’exercice 2020 – 2021, c’est bien le LOSC. Le coach lillois, Christophe Galtier ne s’est d’ailleurs pas caché : "C’est un sommet du championnat".

Un PSG fatigué en cette fin d'année

En espérant que pour la première fois de la saison, le PSG ne dégringole pas face à un concurrent direct. Car le match contre l’OL dimanche dernier (0-1) a rappelé l’incapacité des coéquipiers de Marquinhos à l’emporter cette année contre un poids lourd de Ligue 1. Mais Thomas Tuchel a une explication toute trouvée à ce défaut chronique : l’usure mentale et physique.

"J'ai surtout l'impression que les autres comprennent que nous sommes dans un état de fatigue plus important, mentalement et physiquement. Ça leur donne plus de force pour combattre avec nous. On a beaucoup de blessures, d'absences. On doit gérer la situation après la Ligue des champions. On peut sentir que nous sommes fatigués. Ce n'est pas une excuse. C'est la réalité", justifie le coach allemand.

Alors, comment ce PSG usé va-t-il pouvoir battre l’une des équipes les plus séduisantes et complètes de cette première partie de saison ? "Lille est très fort. Jouer là-bas, c'est toujours un grand défi. Mais j'ai l'impression que nous sommes prêts pour ça", assure Thomas Tuchel. Les Parisiens pourront, pourquoi pas, s’appuyer également sur les potentiels doutes des Lillois qui ont connu un changement de propriétaire dans la semaine.

Convaincre également dans le jeu

Au-delà de la victoire, les Parisiens devront surtout séduire les supporters et observateurs dans le jeu. Car la victoire contre Lorient (2-0) obtenue dans la semaine n’a pas convaincu. Entre tergiversations tactiques, manque de rythme et panne d’inspiration en attaque placée, les coéquipiers de Marco Verratti ont une fois de plus eu du mal à emballer une partie contre un adversaire pourtant supposé largement à leurs portées.

En conférence de presse, Thomas Tuchel a déjà annoncé les intentions de son équipe face à Lille : "Les points clés : il faut la possession, un contre-pressing très agressif, vigilant et ne pas perdre le ballon trop vite après la récupération. Si on ne peut pas arrêter leur contre-attaque avant qu'elle ne commence, il sera difficile de défendre. Ils sont très rapides".

À Paris de convaincre dans tous les secteurs donc. Car si une victoire serait déjà une étape essentielle sur le plan mental, beaucoup attendent de voir un match référence de la part du PSG face à son concurrent le plus solide dans la course au titre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
psg football sport