Loi immigration : des blocages organisés par des étudiants et des lycéens à Paris et en Seine-Saint-Denis avant la décision du Conseil constitutionnel

Paris 8, lycée Voltaire… Plusieurs actions de blocus ont été organisées pour protester contre le projet de loi immigration ce jeudi, alors que le Conseil constitutionnel doit rendre une décision très attendue pour juger de la conformité du texte.

"Le campus de Saint-Denis est inaccessible ce matin en raison d'un blocage en cours”, a annoncé l’université Paris 8 ce jeudi matin sur X, suite à une action d’étudiants contre la loi immigration.

Poubelles entassées, banderole "contre la loi Darmanin"... Plusieurs syndicats ont publié des photos du blocus.

Un assemblée générale était organisée ce matin. La mobilisation vise à "affirmer un positionnement clair contre l’application de cette loi qui met en danger et précarise l’accès des étudiant-e-s étrangèr-es (hors UE) aux universités", mais aussi protester contre une "offensive réactionnaire et nationaliste qui ancre toujours plus de classisme raciste en France". Les étudiants mobilisés dénoncent un "racisme d’Etat décomplexé", selon un texte rédigé par l’assemblée générale.

Sur X, la Marche des solidarités, qui organise plusieurs manifestations à Paris contre le texte, rapporte d’autres blocages, notamment au lycée Voltaire dans le 11e arrondissement de la capitale.

Une manifestation à Paris et un rassemblement devant le Conseil constitutionnel

Une manifestation est prévue ce jeudi après-midi à partir de 14h, de la place de la République jusqu’aux abords du Conseil constitutionnel. Un rassemblement est ensuite annoncé à proximité du Palais-Royal, à 16h.

"La loi Darmanin n’est pas simplement une loi de plus contre les immigré·e·s", dénonce la Marche des solidarités sur X.

Mouvements de grève, rassemblements… Cette journée de mobilisation est organisée à l’appel de nombreux syndicats, collectifs et associations. La décision du Conseil constitutionnel, qui a été saisi par Emmanuel Macron pour juger de la conformité du texte, est attendue dans l'après-midi. 

Dimanche, plusieurs milliers de personnes s’étaient déjà rassemblées à Paris pour protester contre le texte voté mi-décembre. Une nouvelle manifestation est organisée par la Marche des solidarités ce vendredi à 14h, de la place de la République en direction de Châtelet.