Lycées bloqués à Paris : "On est assez dégoûtés de ce qu'on nous propose pour la présidentielle"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pierre de Baudouin / AFP

Des lycéens se sont de nouveau mobilisés ce vendredi, pour protester contre l’affiche du second tour de l’élection présidentielle. Plusieurs établissements ont été bloqués.

Quelques heures avant les vacances scolaires, la mobilisation se poursuit dans la capitale. Poubelles, barrières… Le lycée Sophie-Germain (IVe arrondissement) est bloqué depuis 7h ce vendredi matin, indique l’établissement dans un communiqué. L’action a rassemblé entre 150 et 200 élèves d’après Tristan, lycéen à Sophie-Germain.

"Ni Macron ni Le Pen", pouvait-on lire parmi les slogans affichés. "On est assez dégoûtés de ce qu'on nous propose pour la présidentielle, explique Tristan. Macron a un bilan assez mauvais de notre point de vue. Et Le Pen tient des idées qui ne conviennent pas aux attentes des jeunes."

Le lycéen dénonce ainsi "le manque d'action des deux candidats au niveau du climat" et "le fascisme". "On a l'impression qu'ils prennent des décisions pour les 'vieux', sur les retraites par exemple. Ce qui, pour nous, est un futur lointain. Alors que le problème du climat, beaucoup plus proche, concerne tout le monde. Et surtout nous, les jeunes."

Plusieurs actions au lycée Montaigne, au lycée Colbert ou encore au lycée Lavoisier

D’autres établissements parisiens ont été bloqués ce vendredi. C’est par exemple le cas du lycée Montaigne (VIe arrondissement), où plus de 150 élèves bloquaient l'accès en milieu de matinée.

D’après le rectorat de Paris, le lycée Colbert (Xe arrondissement) était également concerné ce vendredi matin. Du côté du lycée Victor Duruy, des élèves ont effectué un filtrage des entrées.

Selon l'AFP, le lycée Lavoisier (Ve arrondissement) et le lycée Paul Robert des Lilas (Seine-Saint-Denis) ont aussi été bloqués ce vendredi. Ces actions font suite à d’autres mobilisations mardi et jeudi, dans le sillage du mouvement étudiant lancé la semaine dernière.