• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Manifestation de “pères Noël” contre la fin du marché de Noël à Paris

Des manifestants déguisés en père Noël protestent contre la fin annoncée du marché de Noël sur les Champs Elysées, le 3 juillet 2017 près de l'Hôtel de Ville de Paris. / © ALAIN JOCARD / AFP
Des manifestants déguisés en père Noël protestent contre la fin annoncée du marché de Noël sur les Champs Elysées, le 3 juillet 2017 près de l'Hôtel de Ville de Paris. / © ALAIN JOCARD / AFP

Plusieurs dizaines de "pères Noël" ont manifesté ce lundi devant l'Hôtel de Ville de Paris pour protester contre la fin annoncée du marché de Noël sur les Champs Elysées tel qu'il existe actuellement, sous la gestion du "roi des Forains" Marcel Campion.

Par France 3 Ile de France

Ils ne veulent pas lâcher. Des forains, commerçants ou artisans d'art, portant bonnet ou pour certains costumes blanc et rouge, se sont rassemblés ce lundi devant l'Hôtel de Ville de Paris. Ils ont manifesté en brandissant des panneaux accusant la maire PS de Paris Anne Hidalgo de "tuer le marché de Noël".

Paris arrête son marché de Noël dans sa forme actuelle

Ce lundi le Conseil de Paris a finalement adopté un voeu mettant fin à la convention d'occupation du domaine public signée en 2015 avec la SARL Loisirs Associés de Marcel Campion, qui arrive au terme de ses deux premières années.


Le Conseil de Paris vote l’arrêt du marché de Noël des Champs-Elysées sous sa forme actuelle

"Nous ne lâcherons rien"


La Ville souhaite "changer de modèle" pour animer la prestigieuse avenue parisienne en fin d'année. Dans un message écrit, Marcel Campion, absent de la manifestation, a indiqué : "Nous ne lâcherons rien". "Comme les bonnets rouges en Bretagne, il va y avoir des Père Noël partout, à Paris Plages, on va manifester pacifiquement partout", a prévenu Daniel Bornais, porte-parole des manifestants, en pointant les 2.000 emplois générés par les 250 chalets de l'événement annuel. Le marché de Noël "me fait travailler 80% de l'année", a indiqué Géraldine Beauvais, créatrice de sacs, qui y rencontre ses clients. Une délégation a été reçue à la mairie de Paris.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le bidonville de Nanterre : témoignages

Les + Lus