Matra Racing : la saga légendaire du club de foot devenu un gouffre financier

replay

Un homme riche et puissant qui s'achète une équipe de foot et investit pour remporter des championnats, si aujourd'hui cette histoire peut paraître banale, ce modus operandi, c'est un précurseur Français qui en est à l'origine. Dans les années 80, nostalgique et fan de football, Jean-Luc Lagardère rachète et fusionne deux clubs, pour le meilleur et surtout pour le pire.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est une histoire légendaire, un pari fou tout droit sorti des années 80. Mitterand vient d'arriver au pouvoir et Jean-Luc Lagardère est alors l'un des patrons les plus puissants de France. Armement, électronique, téléphonie, rien ne lui résiste. L'entreprise Matra s'attaque à toutes les technologies de pointe et remporte de nombreux marchés. Ancien joueur chez les cadets en national quand il avait 15 ans, Jean-Luc Lagardère est passionné de football.

Fort de ses succès et de son argent, le grand patron est aussi nostalgique d'un club omnisports mythique : le Racing Club de France. Créé en 1882, il affronte régulièrement une autre équipe parisienne : le Stade Français. Si aujourd'hui le Racing Club évolue en National 2, dans les années 50, il s'impose dans cinq coupes de France et décroche même un titre de champion.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par France 3 Paris Île-de-France (@france3paris)

L'investissement du siècle

Après la glorieuse période des 50's, les "ciel et blanc" manquent le passage au professionnalisme et végètent pendant plus d'une vingtaine d'années avant l'arrivée d'un ouragan : Jean-Luc Lagardère. Pour imposer sa vision, il marie de force le Paris Football Club, qui évolue en division 2, et le Racing Paris, redevenu amateur en 1982. Lagardère ne s'en cache pas, il veut un deuxième club professionnel à Paris et un retour sur investissement, une décision qui, à l'époque, dépasse les journalistes et les supporters. En pleine fusion, le patron en profite pour intégrer sa marque au nom du club : le Matra Racing est né.

Une aventure de dix ans que le magnat des nouvelles technologies va essayer de rentabiliser à tout prix. Des saisons catastrophiques aux recrutements insensés en passant par les coups de com pour Matra, Jean-Luc Lagardère va, en dix ans, révolutionner le paysage footballistique français. Mais va-t-il pour autant réussir à revivre son rêve d'enfant tout en dégageant des bénéfices ?

Le documentaire Matra Racing, l'histoire d'un bide, à découvrir ce jeudi à 23.00 sur France 3 Paris Île-de-France ou en replay sur france.tv/idf