Messi au PSG : "On peut prévoir autour de 300 000 ventes de maillots supplémentaires"

L'arrivée de Lionel Messi au Paris Saint-Germain pourrait être "rapidement financée par les revenus additionnels que va apporter" le joueur, analyse l’expert en marketing sportif Virgile Caillet. Le club a d’ailleurs mis en vente ce matin le maillot floqué avec le nom de l’Argentin.

La boutique en ligne du PSG a fait face à des ruptures de stock dès ce mercredi matin, quelques heures à peine après la mise en vente. Tandis que Lionel Messi donnait sa première conférence de presse à Paris après avoir signé mardi soir un contrat de deux ans et une troisième année en option, les fans se sont précipités pour acheter le maillot de l’attaquant argentin sous ses nouvelles couleurs.

Ce matin, de nombreux supporters ont ainsi patienté devant la boutique officielle du club sur les Champs-Elysées. Une longue file d’attente : vers 9h, on comptait déjà une centaine de personnes en train de faire la queue. La boutique, censée ouvrir à 9h30, a finalement ouvert ses portes vers 10h.

Le voir avec le maillot de Paris, c’est incroyable. Ça fait rager beaucoup de personnes à Barcelone, j’en suis ravi

Nathan, un fan qui a passé la nuit devant la boutique

Parmi les fans présents, Nathan est arrivé vers minuit, mardi soir, et a décidé de dormir sur place pour faire partie des premiers à mettre la main sur la tunique. "C’est très bizarre, raconte-t-il. Ça fait près de 20 ans qu’il joue avec le Barça, donc le voir avec le maillot de Paris, c’est incroyable. Ça fait rager beaucoup de personnes à Barcelone, j’en suis ravi."

Un maillot vendu à plus de 150 euros l'unité pour la version "Vapor"

En rejoignant le PSG, Messi a opté pour le numéro 30. Un symbole pour l’Argentin qui, avant de porter le numéro 19 puis le fameux numéro 10, jouait avec le 30 entre 2004 et 2006 au FC Barcelone. Son premier numéro en tant que pro au Barça. A Paris, la tunique floquée avec le nom de Messi coûte un peu plus de 150 euros pour la version "Vapor" domicile (avec une matière similaire à celle portée par les joueurs). Une version moins onéreuse est également vendue à un peu plus de 100 euros.

Mais alors que le nouveau salaire de Messi est estimé à 40 millions d’euros, le PSG va-t-il pouvoir "rentabiliser" la signature du génie argentin ? "On n’est pas dans le cadre d’un transfert, souligne Virgile Caillet, expert en marketing sportif. Donc le coût va porter essentiellement sur le salaire. Je pense que le recrutement peut être rapidement financé par les revenus additionnels que va apporter Messi."

"Il y a déjà l’impact sur les revenus liés au marketing et aux sponsors, poursuit-il. Il y aussi la billetterie avec la partie VIP : il peut y avoir une progression mais le taux de remplissage du Parc des Princes est déjà de 95% donc ce n’est pas le plus important. Il y a également le merchandising, les licences… Et le symbolique maillot. On peut prévoir autour de 300 000 ventes supplémentaires par an pour le PSG."

"C’est une consécration pour le PSG"

"Il y a un dernier élément, plus difficile à quantifier, ce sont les réseaux sociaux et la monétisation de l’audience générée, ajoute Virgile Caillet. Depuis deux jours le PSG a gagné plusieurs millions de followers, c’est du jamais vu." Pour ce qui est des contrats déjà en cours, avec l’équipementier Nike par exemple (qui a resigné en 2019 avec Paris jusqu’en 2032), l'expert en marketing sportif estime qu’il peut toutefois y avoir des "effets positifs", notamment en raison des "primes liées à la performance, par exemple le nombre de maillots vendus".

"Globalement, le merchandising - ce qui inclut les maillots - représente presque 130 millions d’euros par an pour les revenus du PSG, indique Virgile Caillet. La vente de produits dérivés est une enveloppe stratégique, c’est très loin d’être négligeable." Lors de son arrivée en 2017, Neymar avait, lui, permis de vendre à lui seul 10 000 maillots le premier jour. L’attaquant brésilien représentait près d’un tiers du million de maillots par le PSG lors de la saison 2019-2020.

"L’arrivée de Neymar reflétait la capacité du club à capter l’un des meilleurs joueurs mondiaux, avec aussi une conquête de marchés en Asie et en Amérique du Sud, analyse l'expert en marketing sportif. Franchement, Messi c’est une autre dimension, ce garçon a gagné six ballons d’or, c’est peut-être le meilleur joueur de tous les temps. C’est une consécration pour le PSG."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
psg football sport économie