Armé d'un hachoir, un homme blessé par balles par des agents de la Sûreté Ferroviaire

Les faits se sont déroulés la nuit de jeudi à vendredi dans une rue du 13ème arrondissement de Paris. Une enquête a été ouverte pour "tentative d'homicide sur personne chargée de mission de service public".

Selon le parquet de Paris, les quatre agents ont été menacés par un homme muni d'un hachoir alors qu'ils se trouvaient dans une voiture banalisée. L'homme a tenté d'ouvrir la portière tout en les menaçant. L'agresseur a été blessé par balles après plusieurs tirs de sommation. Son pronostic vital est engagé selon Franceinfo.

Selon le ministère public, "en l'état des comptes rendus, huit coups de feu ont été tirés, dont quatre blessant l'homme, non identifié, qui a été conduit à l'hôpital".

Une enquête ouverte 

Une enquête a été ouverte pour "tentative d'homicide sur personne chargée de mission de service public", a précisé le parquet. Les investigations ont été confiées au 3e district de la police judiciaire parisienne.

De son côté, "la SRT (Sûreté régionale des transports) est en charge de la vérification du cadre de l'usage de leur arme par les agents", a ajouté le parquet. Les dépistages pour alcool et drogue réalisés sur les agents se sont avérés négatifs. Ils ont été entendus et laissés libres a indiqué une source proche du dossier à Franceinfo.

Selon les premiers éléments recueillis, quatre agents de la Sureté ferroviaire "étaient en uniforme dans un véhicule banalisé à la sortie d'une station de métro dans le 13e arrondissement" de la capitale quand "ils ont été pris à partie par un homme muni d'un hachoir, tentant d'ouvrir leur portière", a relaté le parquet.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité