Municipales 2020 – Des mesures pour faciliter le vote face à la propagation du coronavirus

Un report des élections municipales n'est pas prévu à l'heure actuelle. / © Arthur Nys - France 3 Paris Ile-de-France
Un report des élections municipales n'est pas prévu à l'heure actuelle. / © Arthur Nys - France 3 Paris Ile-de-France

Face à l'inquiétude grandissante, des mesures ont été mises en place pour faciliter le vote lors des élections municipales du 15 et 22 mars et protéger les personnes vulnérables au coronavirus. A Paris, les 897 bureaux de vote seront ouverts.

Par MT avec AFP

"Voter n'est pas un danger", a tenté de rassurer le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, dans un communiqué. Mais des mesures ont bien été prises pour faciliter le vote des personnes qui seraient inquiètes de la propagation du coronavirus en France.

Tout d'abord, les procurations ont été facilitées. Des instructions ont été données aux préfets pour favoriser cette mesure, surtout pour les personnes confinées et vulnérables. "Ces personnes peuvent demander à un officier de police de se déplacer pour recueillir leurs demandes de procuration. Les mesures sanitaires appropriées seront alors prévues afin d’éviter tout risque de transmission du virus du Covid-19."

Une mesure plus inédite a été la mise en place d'un "délégué de l’officier de police judiciaire" dans les "hébergements collectifs". Le ministère explique que "ce statut permettra à la personne désignée, agissant sous le contrôle du juge d’instance et de l’officier de police judiciaire, de recueillir les demandes de procuration dans son établissement auprès des résidents désireux de le faire, avant de les remettre à un officier de police judiciaire".

Près de 900 bureaux de vote à Paris

A Paris, la maire a tenu à rassurer les 1,3 millions de Parisiens votants sur le fait que tout sera prêt. 897 bureaux de votes seront ainsi répartis sur 656 sites (445 écoles élémentaires, 53 collèges, 44 lycées, 13 gymnases et d'autres lieux).

Ces bureaux de vote seront nettoyés avant et après le scrutin. Surtout, les établissements utilisés seront nettoyés de fond en comble a promis l'édile.

Les 7.000 personnels mobilisés devront éviter de manipuler les cartes électorales et papiers d'identité. "La ville est prête et le scrutin peut se dérouler en toute confiance", a voulu rassurer la maire de Paris.
 

Des consignes dans les bureaux de vote

Des directives ont également été communiquées pour l'aménagement des bureaux de vote comme la mise en place d'un marquage au sol "de manière à éviter les situations de promiscuité prolongée", la présence d'un point d'eau pour le lavage des mains ou la présence de gel hydro-alcoolique.

Les isoloirs devront être installés de façon à ce que les électeurs n'aient pas à tirer le rideau. Contactée, l'Association des Maires d'Île-de-France (AMIF) assure ne pas avoir eu de remontées d'élus inquiets mais encourage les assesseurs à venir avec leur propre stylo, tout comme le sont encouragés les électeurs (il doit être noir ou bleu et indélébile).
 

Ce qu'il faut éviter

"Le port de gants chirurgicaux est déconseillé (les gants ne limitent pas la propagation du COVID-19 mais ils peuvent gêner les opérations de vote, notamment le dépouillement)", prévient le site vie-publique.fr.

De même, le port du masque chirurgical est autorisé, mais la personne ne pourra voter que si elle est identifiable et elle devra l'ôter pour l'être.

Enfin, les maires sont tenus d'organiser les scrutins, et pourront être substitués par le préfet en cas de refus.
 

Report exclu

Un nouveau bilan en France fait état de 2.281 personnes contaminées, dont 105 dans un état grave, et de 48 décès, soit 15 de plus en 24 heures et près de 500 nouvelles contaminations.

Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé une allocution ce jeudi 12 mars à 20h. La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, avait dit mercredi que le président allait "sans doute s'employer à rassurer les Français", trois jours avant le premier tour des élections municipales.

La France est actuellement au stade 2 de l'épidémie. L'éventuelle décision d'un passage en stade 3 dépendra de critères établis par les scientifiques, avait-elle martelé, en particulier le niveau de circulation du virus dans le pays. 

Un report du scrutin a été exclu par le ministère de l'Intérieur.
 

Sur le même sujet

Les + Lus